Poster électronique

Lu.74 - Usage des plantes médicinales en rhumatologie
A Boujemaoui (1); M El Ghazi (1); M Zyani (1); R Razine (2); R Abouqal (2); S El Hassani (1); R Niamane (1); - (1) Marrakech - Maroc; (2) Rabat - Maroc;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 41 fois.
Résumé
Introduction

Le recours à l’utilisation des plantes médicinales par les patients dans le traitement des maladies chroniques (diabète sucré, hypertension artérielle) est répandu au Maroc. Les maladies rhumatismales ne font pas l’exception de ce moyen thérapeutique informel et encore méconnu. L’objectif de ce travail est d’étudier la prévalence de l’utilisation des plantes médicinales en rhumatologie ainsi que les facteurs associés à cette pratique dans la population de la région de Marrakech.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une étude prospective, incluant 200 patients suivis dans deux hôpitaux de Marrakech, pour les différentes pathologies rhumatismales inflammatoires et dégénératives, entre aout 2010 et mars 2011. Un questionnaire hétéro administré a été utilisé, incluant les données démographiques, le type de plantes utilisées et les modalités de leurs utilisations.

Résultats

Les patients étaient représentés par 163 femmes et 37 hommes. L’usage de plantes médicinales a été retrouvé chez 78 patients (39%), dont 60 femmes et 18 hommes, d’âge moyen de 50 ans. Nous avons recensé 49 plantes différentes. Les plus utilisées étaient l’Olea Europaea, Nigella Sativa, Lavandula Angustifoha. L’information sur ces plantes était donnée par les amis et les voisins dans la majorité des cas, l’effet attendu principal était antalgique et l’efficacité de ces produits était rapportée dans 47,4% des cas. Les plantes étaient préparées par les patients eux-mêmes dans 73% des cas, sans enseignement préalable ni connaissance des modalités de leur utilisation. Des effets indésirables ont était notés dans 24,4% des cas. L’utilisation des plantes a été significativement plus élevée chez les patients âgés, ayant plus d’enfants non scolarisés et ayant une douleur importante à l’EVA douleur.

Conclusion

L’usage des plantes médicinales en rhumatologie est assez fréquent. Nous n’avons cependant pas trouvé de lien entre cette pratique et le nivau d’instruction, social ou économique des patients.

remonter
46
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM