Poster électronique

Ma.124 - Particularités de la spondylarthrite ankylosante féminine
H Bahouq (1); F Allali (1); J Hakkou (1); N Hajjaj-Hassouni (1); - (1) Rabat - Maroc;
25eme Congrès
Poster
4
2 votes.
Vu 65 fois.
Résumé
Introduction

La spondylarthrite ankylosante est 3 fois plus fréquente chez l’homme que la femme. La forme féminine est restée insuffisamment étudiée pendant longtemps. L’objectif de cette étude est de déterminer les particularités de la spondylarthrite ankylosante féminine en comparaison à la forme masculine.

Patients et Méthodes

110 patients suivis pour spondylarthrite ankylosante remplissant les critères New York modifiés ont été inclus. Les données sociodémographiques étaient collectées. Le Bath ankylosing spondylitis disease activity index (BASDAI) et le Bath Ankylosing spondylitis functional index (BASFI) étaient utilisés respectivement pour évaluer l’activité et le retentissement fonctionnel de la maladie. La fatigue était évaluée par le Multidimensional Assessment of Fatigue questionnaire (MAF). La vitesse de sédimentation (VS) et la C Reactive Protein (CRP) étaient également recueillies. Une radiographie du bassin de face était effectuée chez tous les patients à la recherche d’une coxite.

Résultats

75 (68.1%) patients étaient des hommes et 35 (31.9%) étaient des femmes. Il n’y avait pas de différence significative concernant le statut socioéconomique, l’âge des patients, l’âge de début de la maladie, l’âge du diagnostic et le délai entre le premier symptôme et le diagnostic. Les femmes rapportaient une raideur matinale et une fatigue plus que les hommes (respectivement 30 [30-90] vs. 30 [5-60] minutes ; p = 0.01 et 30.8±13.3 vs. 24.8±12.1 ; p = 0.02). L’activité de la maladie évaluée par le BASDAI était plus importante chez les femmes (5.8±2.8 vs. 3.8±2.2 ; p<0.0001). Il n’y avait pas de différence significative concernant le retentissement fonctionnel, la VS et la CRP entre les deux sexes. La coxite était plus présente chez les hommes (51 (68%) vs. 13 (37.1%) ; p = 0.02).

Conclusion

Dans cette étude, il parait que la spondylarthrite ankylosante se présente différemment selon le sexe du patient. Des études à large échelle semblent être nécessaires afin de confirmer nos résultats.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM