Poster électronique

Lu.150 - Influence des comorbidités sur le PASS chez les patients gonarthrosiques
S Ali Ou Alla (1); F Allali (1); G Wariaghli (1); J Hakkou (1); R Abouqal (2); N Hajjaj-Hassouni (1); - (1) Salé - Maroc; (2) Rabat - Maroc;
25eme Congrès
Poster
4
4 votes.
Vu 34 fois.
Résumé
Introduction

le PASS (Patient Acceptable Symptom state) détermine de façon subjective l'état symptomatique que le patient considère acceptable, mais cette évaluation pourrait avoir des limites. L'objectif de l'étude était d'évaluer l’influence des comorbidités sur le PASS des patients gonarthrosiques.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une étude transversale incluant 95 patients gonarthrosiques vus en consultations entre mai et juillet 2009. Les caractéristiques démographiques de tous les patients ont été recueillies ainsi que les comorbidités et les caractéristiques cliniques ; la douleur a été évaluée par l’echelle visuelle analogique (EVA 0 a 10 mm), le retentissement fonctionnel par le WOMAC et Lequesne.
Pour determiner le PASS, chaque patient a répondu à la question suivante par oui ou non « est ce que vous estimez que l’état de votre maladie actuellement est satisfaisant ? ». Nous avons comparé les pourcentages des patients en état PASS entre les groupes de patients avec et sans comorbidités. Par la suite, PASS était considéré à 75%, et ainsi EVA douleur et WOMAC et lequesne ont été évalué chez les groupes PASS avec ou sans comorbidités.

Résultats

Les patients avaient un âge moyen de 57, 5± 8,6 ans, prédominance féminine 94, 7% (90). Parmi les 95 patients, 50 avaient des comorbidités associées (52,6%). Dans le groupe de patients gonarthrosique avec comorbidités, 22/50 patients estimaient être en état PASS alors que significativement plus de patients l’estimaient dans le groupe sans comorbidités (30/46 patients, p = 0,03).
Chez les patients sans comorbidités, PASS EVA douleur était à 30 mm, PASS WOMAC à 33, PASS lequesnne à 11 alors que pour les patients avec comorbidité le PASS EVA était à 32,5 mm et Pass WOMAC à 35 et Pass Lequesn à 12, mais il n’y avait pas de différence significative de ces paramètres entre les deux groupes.

Conclusion

Notre étude ne trouve pas d’influence significative de la présence des comorbidités sur l’évaluation par PASS des patients gonarthrosiques.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM