Poster électronique

Ma.97 - Le TNFα régule les niveaux d’expression de RasGRP1 et de RasGRP3 dans les LB et les LT
ML Golinski (1); M Hiron (1); C Guillou (1); C Derambure (1); O Boyer (1); X Le Loet (1); O Vittecoq (1); T Lequerré (1); - (1) Rouen - France;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 4 fois.
Résumé
Introduction

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires. Les lymphocytes B (LB) et T (LT) jouent un rôle central dans la physiopathologie de la PR. Les protéines RasGRP appartiennent à la famille des Ras guanyl nucleotide exchange factors. RasGRP1 est exprimée dans les LB et les LT alors que RasGRP3 est uniquement exprimée dans les LB. Dans une étude préliminaire, nous avons pu mettre en évidence une diminution significative de l’expression du gène RasGRP3 dans les PBMCs (Peripheral blood mononuclear cells) de patients atteints de PR après 3 mois de traitement à l’adalimumab (un anti-TNFα). Ceci nous conduit à émettre l’hypothèse d’une implication du TNFα dans les cascades de signalisation incluant RasGRP1 et RasGRP3.
Le but de cette étude est donc d’étudier les effets du TNFα sur l’expression de RasGRP1 et de RasGRP3in vitro.

Matériels et Méthodes

Nous avons mesuré par qRT-PCR, les niveaux d’expression de RasGRP1 et de RasGRP3, i) dans les PBMCs de 3 témoins sains, ii) dans les LB et les LT triés par sélection négative à partir de PBMCs issus de 3 buffy coat. Dans chaque condition, les cellules étaient cultivées pendant 4 jours avec ou sans stimulations du BCR ou du TCR, puis le TNFα était ajouté pendant 24 ou 48 heures. La pureté cellulaire des LB ou des LT, et la stimulation du BCR ou du TCR étaient contrôlées par cytométrie en flux. Par ailleurs, la production d’IL-2 par les LT était mesurée par ELISA avant et après ajout du TNFα. Enfin, les effets du TNFα sur la prolifération des LB et des LT étaient évalués par incorporation de thymidine [3H].

Résultats

Dans les LB, le TNFα induisait une augmentation de l’expression de RasGRP1 (p<0.001) et de RasGRP3 (p<0.001) en absence de stimulation du BCR. De la même façon, dans les LT, le TNFα induisait une augmentation de l’expression de RasGRP1 (p<0.001) et de RasGRP3 (p<0.001) en absence de stimulation du TCR. En revanche, aucune variation de l’expression de RasGRP1 et de RasGRP3 n’était observée en présence de stimulation du BCR ou du TCR. Par ailleurs, le TNFα induisait une augmentation significative de la production d’IL-2 (p<0.05) par les LT non stimulés. Cependant, le TNFα n’avait aucun effet sur la prolifération des LB et des LT.

Conclusion

Cette étude suggère une régulation de RasGRP1 et de RasGRP3 par le TNFα, indépendamment de la stimulation des LB et des LT. L’augmentation de RasGRP3 et de RasGRP1 spécifiquement dans les LB et les LT via la liaison du TNFα à ses récepteurs pourrait donc promouvoir l’activation des LB et des LT par une voie de signalisation autre que celle du BCR et du TCR, et donc indépendamment de la liaison de l’antigène à son récepteur.

remonter
47
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM