Poster électronique

Lu.121 - Anomalies podologiques chez les patients marocains atteints de polyarthrite rhumatoïde
F Wafki (1); B Amine (1); A Elhari (1); S Elgueddari (1); R Bahiri (1); R Abouqal (2); N Hajjaj-Hassouni (1); - (1) Salé - Maroc; (2) Rabat - Maroc;
25eme Congrès
Poster
4,5
4 votes.
Vu 42 fois.
Résumé
Introduction

Evaluer les caractéristiques cliniques du pied rhumatoïde et leurs corrélations avec l’activité et la sévérité de la polyarthrite rhumatoïde (PR).

Patients et Méthodes

Etude transversale qui a inclut 71 patients atteints de PR. Les données démographiques, cliniques et paracliniques ont été recueillies. Tous les patients ont eu un examen clinique et podoscopique du pied. L’activité de la maladie, la qualité de vie et l’atteinte structurale ont été respectivement évaluées par le DAS28, le HAQ et l’indice de Scharp modifié au niveau du pied.

Résultats

93% des patients étaient des femmes avec un âge moyen de 48.8±12.95 ans [22-82]. La durée moyenne d’évolution était de 10.59±8.34 ans [2–35]. Le DAS28 moyen était de 5.3±1.8. L’examen des pieds était anormal dans 80.3% des cas : hallux valgus (HV) (57.7%), orteils en griffes (OEG) (23.9%), subluxation des orteils (SO) (22.5%), coup de vent péronier (21.1%), coup de vent tibial (CVT) (15.5%), hallux rigidus (HR) (9.9%), quintus varus (QV) (7%), orteils en maillet (4.2%), valgus calcanéen (VC) (42.3%). Au podoscope, les pieds plats (PP) et creux représentaient 59.2% et 21.1% des cas respectivement.
La fréquence des anomalies cliniques était corrélée à l’âge avancé des patients et la durée d’évolution (p<0.001), et à l’âge de début de la PR (p = 0.02). 3 déformations (HV, HR, et QV) étaient corrélées à la durée d’évolution (p = 0.009 and p = 0.02 respectivement). Le HV à la séropositivité (p = 0.01) et la SO à l’activité de la PR (p = 0.04). Le PP était corrélé à l’âge (p = 0.003), l’âge de début (p = 0.02), VC (p = 0.005). 3 déformations (CVT, SO, PP) et le HAQ étaient corrélés à des scores de Sharp élevés.

Conclusion

Notre étude suggère une forte corrélation entre les anomalies podologiques et l’âge des patients et de début de la PR, sa durée d’évolution et l’atteinte structurale.

remonter
47
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM