Poster électronique

Lu.37 - La douleur au cours de la sclérodermie systémique
F Teixeira (1); D Peixoto (1); A Raposo (1); J Costa (1); M Bogas (1); C Afonso (1); D Araujo (1); - (1) Ponte de Lima - Portugal;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 29 fois.
Résumé
Introduction

La douleur altère la qualité de vie des patients atteints de maladies rhumatologiques chroniques et sa dimension peut varier selon les pathologies, justifiant des approches différentes.La sclérodermie systémique (SS) est une maladie multisystémique complexe, à laquelle, la douleur peut avoir plusieurs sources. Les patients atteints de SS se plaignent de nombreux symptômes douloureux, qui peuvent provenir de la rupture de la peau, des ulcères digitaux, du phénomène de Raynaud, du système musculo-squelettique et du système gastro-intestinale.
Notre objectif était d'évaluer la fréquence, type et retentissement de la douleur au cours de la SS.

Patients et Méthodes

Un total de 42 patients (36 femmes, 6 hommes), d'âge moyen 53,7 ± 15,3 ans, diagnostiqués selon les critères de l´ Association American de Rheumatism pour la SS ont été évalués.
Les patients ont effectué une évaluation clinique standardisée et des questionnaires sur leur santé physique et psychosociale et ont rempli une échelle sur la sévérité de la douleur (pain severity numerical rating scale - NRS ; range 0–10).
Les patients ont été classés en sous-ensembles, la forme cutanée diffuse (SSCD) et la forme cutanée limitée (SSCL), selon les critères LeRoy et al., la douleur neuropathique a été évaluée par le questionnaire sur la douleur DN4.

Résultats

Nous avons trouvé 37 (88%) patients douloureux (EVA 5,3±2,1), 33 se plaignant de douleurs diffuses, 29 de syndromes de Raynaud, 19 de douleurs des ulcères digitales, 17 de douleur articulaire, 9 de douleurs musculaires, 15 de douleurs abdominales et 14 de douleurs cutanées.
Seize (39%) patients ont eu une douleur légère [NRS 1-4], 11 (27%) patients ont eu une douleur modérée [NRS 5-7] et 15 (36%) patients ont eu une douleur sévère [NRS 8-10].
Une composante neuropathique (score DN4) est trouvé chez 28 (67%) patients.
Le score moyen de la douleur dans l´EVA, pour la forme SSCD était de 5,1 ± 3,4 et pour la forme SSCL était de 3,5 ± 2,4. Les patients atteints de SSCD signalent un score moyen de la douleur supérieur que ceux ayant SSCL (p < 0,05).
Les douleurs avaient un retentissement sur l’activité générale de 4,5/10, sur l’humeur de 3,7/10, sur la marche de 2,5/10, sur les activités domestiques de 4,3/10 et sur les activités sociales de 2,1/10.
Les traitements antalgiques ont été AINS dans 8 cas, antalgiques de palier 1 dans 17 cas, antidépresseurs dans 3 cas.

Conclusion

Dans la présente étude, la douleur a été fréquente (88%) et plus d'un tiers des patients atteints de SS ont signalé des symptômes de douleur dans la gamme modérée ou sévère. Soixante-sept pourcent des patients avaient une douleur avec une composante neuropathique.
Dans la sclérodermie systémique, les douleurs sont polymorphes, les patients se plaignant plus souvent de douleurs diffuses, liées au syndrome de Raynaud et aux ulcères digitales, de douleurs abdominales et de douleurs avec composante neuropathique, ce qui peut justifier des approches antalgiques spécifiques.
Les patients avec la forme SSCD ont rapporté des douleurs plus intenses que les patients avec la forme SSCL.

remonter
49
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM