Poster électronique

Ma.50 - Intérêt de l’IRM corps entier dans les fractures vertébrales
S Tatencloux (1); C Galeotti (1); C Adamsbaum (1); I Koné-Paut (1); - (1) Le Kremlin-Bicêtre - France;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 38 fois.
Résumé
Introduction

L’ostéomyélite multifocale chronique récurrente (OMCR) de l’enfant est une maladie inflammatoire rare. Les fractures pathologiques sur lésions lytiques peuvent en être un mode de révélation. Nous allons démontrer l’utilité de l’IRM corps entier pour le diagnostic d’OMCR.

Patients et Méthodes

Nous présentons l’observation d’un adolescent de 14 ans, sans antécédent notable, consultant pour l’apparition d’une douleur dorsale après le port d’un camarade sur son dos.

Résultats

Les radiographies du rachis dorsal retrouvent des tassements vertébraux en T5 et T6. L’IRM dorsale confirme ces fractures, associées à un hyposignal T1 et à un hypersignal T2 stir, et élimine une spondylodiscite. Les diagnostics évoqués devant ces fractures provoquées par un traumatisme minime sont alors : tassement sur os pathologique, lymphome, histiocytose X, fragilité osseuse constitutionnelle ou OMCR. L’IRM corps entier posera le diagnostic d’OMCR en retrouvant des hypersignaux métaphysaires des 2 chevilles, des 2 cotyles et des clavicules, en plus des anomalies vertébrales. L’enfant sera alors traité efficacement par AINS.

Conclusion

L’IRM corps entier permet de faire le diagnostic d’OMCR devant une fracture vertébrale pathologique, évitant d’autres examens plus invasifs tels qu’une biopsie.

remonter
53
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM