Poster électronique

Ma.49 - L’atteinte oculaire et son retentissement sur la qualité de vie chez les patients marocains atteints d'arthrite juvénile idiopathique
M Ezzahri (1); B Amine (1); Y Rifay (2); D Badri (2); N Mawani (2); F Moussa (2); S Shyen (2); S Gueddari (2); M Wabi (2); B Chkirate (2); R Abouqal (2); S Rostom (1); N Hajjaj-Hassouni (2); - (1) Salé - Maroc; (2) Rabat - Maroc;
25eme Congrès
Poster
3,8
4 votes.
Vu 36 fois.
Résumé
Introduction

le but de notre étude est d’étudier l’atteinte oculaire au cours de l’arthrite juvénile idiopathique (AJI) et sa relation avec l’activité de la maladie et la qualité de vie chez les patients Marocains atteints d’AJI.

Résultats

il s’agit d’une étude transversale menée entre janvier et juin 2012, portant sur des patients atteints d’ AJI, vus aux consultations de l’Hôpital El Ayachi, l’Hôpital d’enfants et le service d’ophtalmologie du CHU de Rabat. Tous les patients ont bénéficié d’une évaluation clinique et paraclinique de l’AJI ainsi qu’un examen ophtalmologique complet. Le retentissement fonctionnel a été évalué par le Childhood Health Assessment Questionnaire (CHAQ), la fonction visuelle étudiée par l’ Effect of Youngsters' Eyesight in Quality of Life instrument (EYE-Q). La qualité de vie a été évaluée par le Pediatric Quality of Life Inventory Version 4.0 (PedsQL 4.0).
30 patients ont été inclus. 4 patients (13,33%) avaient une uvéite associée à l’AJI avec un intervalle de confiance entre 3,4% et 30,7%. L’atteinte était bilatérale chez 3 enfants (75%). 3 patients (75%) étaient de sexe masculin et tous les patients étaient de race blanche. La positivité des anticorps antinucléaires a été détectée chez 2 patients dans le groupe uvéite, atteints de formes oligoarticulaire persistante et de forme polyarticulaire. Et 5 patients dans le groupe sans uvéite. Parmis les 4 patients ayant une atteinte oculaire, 3 cas (75%) de cataractes développées, 1 patient (25%) a une pression intraoculaire élevée avec perte de l’oeil droit à cause du glaucome, 1 patient (25%) a une kératopathie en bandes bilatérale, des synéchies postérieures sont retrouvées dans (25%) des cas.
Il existe une relation forte mais non significative entre l’uvéite d’une part et le nombre de réveils nocturnes (r = 0,71 ; p = 0,69), la raideur matinale (r = 3,05 ; p = 0,21), le nombre d’articulations douleureuses (r = 1,75 ; p = 0,41), le nombre d’articulations gonflées (r = 2,95 ; p = 0,22), l’EVA global patient (r = 2,03 ; p = 0,36) et le CHAQ (r = 2,80 ; p = 0,84). Cette relation est modérée avec la VS (r = 0,48 ; p = 0,78) et la CRP (r = 0,25 ; p = 0,88). Une association forte mais non significative a été notée entre la qualité de vie globale évaluée par le PedsQL4 et la fonction visuelle évaluée par le EYE-Q dans le groupe uvéite (r = -0,64 ; p = 0,55). Cette association reste faible dans le groupe sans uvéite (r = -0,20 ; p = 0,26). Par ailleurs, la relation entre la fonction visuelle et le retentissement fonctionnel est modérée dans le groupe uvéite (r = 0,27, p = 0,82) mais reste très faible dans le groupe sans uvéite (r = 0,04 ; p = 0,84).

Conclusion

l’uvéite associée à l’AJI est une affection qui menace le pronostic visuel de l’enfant, d’où un suivi régulier et une prise en charge adéquate pourraient preserver la fonction visuelle. Dans cette étude, il n’a pas été décelé d’association statistiquement significative entre la présence d’une uvéite et les paramètres de l’activité de l’AJI chez nos patients, ni entre l’atteinte de la fonction visuelle évaluée par le EYE-Q et la qualité de vie évaluée par le PedsQL4. Ceci peut être en relation avec la faible taille de l’échantillon.

remonter
53
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM