Poster électronique

Lu.154 - Apport de l'échographie dans la gonarthrose
I Ben Slama (1); L Traki (2); L Bouazzaoui (2); I Bouaddi (2); H Rkain (2); F Allali (2); N Hajjaj-Hassouni (2); - (1) Fès - Maroc; (2) Salé - Maroc;
25eme Congrès
Poster
4,7
9 votes.
Vu 113 fois.
Résumé
Introduction

L’échographie est un prolongement de l’examen clinique du rhumatologue. Examen d’imagerie indéniable dans le rhumatisme inflammatoire chronique. Moins étudié dans la pathologie dégénérative.

Patients et Méthodes

29 patientes (d’âge moyen de 59.5 [50-76] ±8.7 ans) souffrant de gonarthrose selon les critères ACR (durée médiane d’évolution de 24 mois (11,48) ) ont été incluses. Une évaluation moyennant la clinique, la radiographie standard et l’échographie ostéo-articulaire des genoux a été effectuée pour toutes les patientes. La synovite et l’épanchement ont été recherchés dans 3 régions : rampes sous-quadricipitale, para-patellaires médiale et latérale. Le ménisque a été évalué sur des coupes médiale et latérale. Le kyste poplité a été recherché sur les 2 coupes axiale et longitudinale du creux poplité. Les caractéristiques du kyste étaient à préciser : aspect homogène ou hétérogène, présence de synovite, présence de calcification. L’activité doppler a été également recherchée.

Résultats

L’épanchement échographique était présent sur 23 genoux (39.7 %). Il se Localisait dans les rampes sous-quadricipitale, para-patellaires médiale et latérale dans respectivement 27.6 %, 25.9 % et 8.6 % des genoux évalués. La prévalence de la douleur à l’examen clinique ne différait pas suivant l’absence ou la présence d’épanchement articulaire (p : NS).
La synovite échographique était présente sur 21 genoux (36.2%). Elle se Localisait dans les rampes sous-quadricipitale, para-patellaires médiale et latérale dans respectivement 25.8 (17.2 % diffuse et 8.6% nodulaire), 24.2 (19% diffuse et 5.2% nodulaire) et 12% (8.6% diffuse et 3.4% nodulaire) des genoux. Il existe une forte association entre la présence de la synovite et l’épanchement echographiques (p<0.0001).
Alors que le kyste poplité était individualisé échographiquement sur 11 genoux (19 %), l’examen clinique ne le trouvait que sur un seul genou (p<0.001). L’aspect du kyste était homogène sur un genou et hétérogène dans 10 genoux. Le kyste était purement liquidien, contenait une synovite et/ou des calcifications dans respectivement 9 %, 82 % et 9 % des 58 genoux.
Le ménisque était en place chez 66.4% des patientes gonarthrosiques, en protrusion chez 12% et expulsé chez 21.6%.

Conclusion

L’échographie occupe une Place importante dans l’exploration de la gonarthrose. C’est un moyen d’imagerie peu couteux, simple et rapide qui permet une évaluation globale du genou arthrosique avec la visualisation de l’épanchement et sa forte corrélation à la présence de la synovite, sa supériorité par rapport à l’examen clinique dans la recherche du kyste poplité, et il permet la visualisation de l’état du ménisque.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM