Poster électronique

Ma.41 - La relation entre l’anxiété, la dépression, la capacité fonctionnelle et l’activité de l’arthrite juvénile idiopathique
S Gueddari (1); B Amine (1); D Badri (1); N Mawani (1); M Ezzahri (1); F Moussa (1); S Shyen (1); W Abimou (1); B Chkirat (2); R Abouqal (2); S Rostom (1); N Hajjaj-Hassouni (1); - (1) Salé - Maroc; (2) Rabat - Maroc;
25eme Congrès
Poster
4,3
3 votes.
Vu 33 fois.
Résumé
Introduction

L'arthrite juvénile idiopathique (AJI) est une maladie rhumatismale pédiatrique chronique la plus commune.
Peu de données soulignent l’impact psychologique chez les enfants marocains atteints d'arthrite juvénile idiopathique (AIJ).
L’objectif de ce travail est d’évaluer l'anxiété, la dépression et la capacité fonctionnelle chez les enfants atteints d'arthrite juvénile idiopathique (AJI) et leurs relations avec l’activité de la maladie.

Patients et Méthodes

C’est une étude s’étalant de la période de Janvier à Août 2012 incluant 47 enfants atteints d'arthrite juvénile idiopathique (AJI) définie selon les critères de la classification de l’International League of Association of Rheumatology (ILAR) 2001. Les paramètres sociodémographiques (âge, sexe, âge de début), cliniques (durée de la maladie, sous-types d’AIJ) et para-cliniques liés aux patients et à la maladie ont été recueillis. L'anxiété a été évaluée par SCARED (Screen for Child Anxiety Related Emotional Disorders Scale), les symptômes dépressifs ont été évalués par CDRS (Children's Depression Rating Scale), l’incapacité fonctionnelle (déterminée selon la version marocaine du Childhood Health Assessment [CHAQ] ), l’activité de la maladie a été mesurée en utilisant une échelle visuelle analogique (EVA) douleur et l’indice articulaire (IA). Une analyse statistique descriptive et régression linéaire a été réalisée pour évaluer l'anxiété, la dépression et la capacité fonctionnelle et l’activité de la maladie chez les enfants atteints d'arthrite juvénile idiopathique (AJI) et de déterminer les relations entre elles.

Résultats

Quarante sept enfants atteints d’AJI avaient un âge moyen de 11,59±3,35 ont été inclus avec une prédominance masculine n = 28 (59,6 %). La durée moyenne de la maladie était 4 [2-6] ans, avec prédominance de la forme oligoarticulaire 12 (25,5 %), l’EVA douleur médiane était de 20 [10-30], quatorze patients (29,8%) ont une maladie active, avec un CHAQ médian de 0 [0-1]. 16 patients ont une dépression probable (34%), 2 patients (4,3%) ont une dépression et 20 (42,6%) patients ont une anxiété. Des relations significatives ont été trouvées entre la capacité fonctionnelle (CHAQ), le nombre d'articulation atteintes (r = 0,39, p = 0,006) et la douleur (r = 0,41 p = 0,004), et entre l’anxiété (SCARED) et la capacité fonctionnelle (CHAQ) (r = 0,32 p = 0,024). Les corrélations entre la dépression (CDRS) et l’anxiété (SCARED) (r = 0,02 p = 0,88), la dépression (CDRS) et la capacité fonctionnelle (CHAQ) (r = -0,239 p = 0,1). La dépression (CDRS) et l’activité de la maladie (r = -0,029 p = 0,84) étaient non significatives. Enfin la corrélation entre l’anxiété (SCARED) et l’activité de la maladie (r = 0,08 p = 0,59) était non significative.

Conclusion

Notre étude a montré que 2 patients (4,3%) ont une dépression et 20 (42,6%) ont une anxiété et suggère qu’il y a une relation entre la capacité fonctionnelle, l'anxiété et l’activité de la maladie chez les enfants et adolescents atteints d’AJI.
Nous espérons poursuivre cette étude afin d’obtenir une grosse cohorte plus significative.

remonter
53
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM