Poster électronique

Me.20 - Les spondylarthropathies au sud du Maroc
M Aouial (1); A Boujemaoui (1); I Rekkab (1); N Bendriss (1); FE El Mangad (1); A Belkhou (1); I El Bouchti (1); - (1) Marrakech - Maroc;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 46 fois.
Résumé
Introduction

Les spondylarthropathies sont des rhumatismes inflammatoires chroniques caractérisées par atteinte axiale et/ou articulaire périphérique et des manifestations systémiques.
Le but de ce travail était décrire le profil clinique, aussi bien que l'activité de la maladie, le statut fonctionnel et l'utilisation de traitement dans une cohorte de population marocaine.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective de tous les malades hospitalisés au service de rhumatologie du CHU Mohammed VI de Marrakech entre le mois de janvier 2004 et juin 2012 dont le diagnostic de sortie était une spondylarthopathie. Le diagnostic a été posé selon les critères d’Amor du Groupe Européen d’étude sur les spondylarthropathies..

Résultats

On été recrutés 70 patients, la série a comporté 45 cas de spondylarthrite ankylosante (64,3%), 6 cas d’arthrite réactionnelle (8,6%), 16 cas de rhumatisme psoriasique (22,9%) et 3 cas spondyloarthropathies secondaires à des entérocolopathies inflammatoires (4,3%), la prédominance féminine a été notée (43 femmes contre 27 hommes) avec un sex-ratio de 1,59. L’âge moyen était de 40 ans (18-65). Cliniquement, le mode de début était chronique dans 57,1%. Le syndrome articulaire périphérique était retrouvé chez 88,6% des cas (forme polyarticulaire dans 51,4% des cas), le syndrome rachidien était présent chez 72,9% des patients (atteinte du rachis lombaire dans 62,9% des cas) et un syndrome pelvien était retrouvé dans 60% des cas, l’atteinte enthésique était objectivée dans 55,7% des cas (58,6% des patients se plaignaient de talalgies). L’uvéite antérieure était la manifestation extra-articulaire la plus fréquente : 21,6% des cas. Sur le plan biologique, un syndrome inflammatoire a été noté dans 84,3% des cas. La recherche de HLA B27 a été demandé seulement chez 7 patients, dans 6 cas était négative. Radiologiquement une sacro-iliite de stade 3 a été retrouvée chez 34,3% des cas, La spondylite de Romanus a été constatée chez 58,6% des patients, un blindage postérieur du calcanéum était présent dans 31,4% des cas, 21,4% des patients souffraient de coxite destructive. Sur le plan thérapeutique, A côté des AINS, le méthotrexate a été prescrit chez 28,6% des cas, la sulfasalazine chez 20% et les anti-TNFα ont été prescrit seulement chez 12,9%. Douze pour cent des patients ont été adressés en chirurgie pour une prothèse totale de la hanche pour coxite destructive.

Conclusion

Cette étude a fournit les données cliniques et thérapeutiques enregistrées chez des patients atteints de spondylathropathies au sud du Maroc.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM