Poster électronique

Ma.172 - Évaluation de l’activité Sirt-1 des cellules mononuclées circulantes au cours de la polyarthrite rhumatoïde
D Wendling (1); C Vidon (1); KA Khan (1); X Guillot (1); M Godfrin-Valnet (1); W Abbas (1); C Prati (1); É Toussirot (1); L Baud (1); G Herbein (1); - (1) Besançon - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 26 fois.
Résumé
Introduction

Sirt-1 (Sirtuin 1) est une enzyme nucléaire de la classe III des histones déacétylases modulant l’expression de gènes impliqués dans la régulation de divers processus biologiques (survie cellulaire, apoptose, néoglucogenèse, adipogenèse, lipolyse), l’inflammation locale et systémique et le remodelage ostéo cartlagineux.
Objectifs : évaluer l’activité Sirt-1 dans les cellules mononuclées circulantes par ponction veineuse chez des patients atteinte de polyarthrite rhumatoïde (PR) comparés à des sujets témoins, analyser les relations entre activité Sirt-1, l’activité de la PR, et la production de cytokines (TNF, IL-6, IL-8) par ces cellules avant et après traitement ex vivo par le resveratrol, un activateur de Sirt-1.

Patients et Méthodes

Etude prospective et comparative monocentrique comparant l’activité Sirt-1 de PR (critères ACR) et de sujets témoins. L’activité de la PR a été évaluée par le DAS28 (VS) et la CRP. Les cellules mononuclées sont isolées du sang veineux, et l’activité Sirt-1 est évaluée dans les compartiments cytoplasmique et nucléaire à l’aide d’une technique flurométrique (SIRT1 fluorimetric kit, BML-AK-555, Enzo Life Sciences, Villeurbanne, France) au point 15 minutes. Les taux de TNF, IL-6, IL-8 dans le surnageant des cultures cellulaires sont dosés avant et après traitement ex vivo par resveratrol (1 µmol et 5 µmol).

Résultats

22 PR (âge 55 ± 12 an, DAS28 moyen : 4.27 ; ancienneté PR : 15 ± 10ans ; 75 % ACPA + ; CRP moyenne : 12.7 mg/l) et 18 témoins (âge 54 ± 13 ans) sont inclus. Il n’y a pas de différence d’activité Sirt-1 cytoplasmique ou nucléaire entre patients et contrôles. Les activités Sirt-1 cytoplasmique et nucléaire sont corrélées entre elles chez PR et contrôles. L’activité Sirt-1 (nucléaire et cytoplasmique) n’est pas corrélée avec DAS28, CRP ou VS, mais l’activité Sirt-1 cytoplasmique est corrélée aux taux de TNF et d’IL-6 chez les PR et les témoins, mais pas à l’IL-8. L’activité Sirt-1 (cytoplasmique et nucléaire) est plus faibles chez les PR ACPA + comparativement aux PR ACPA neg, et l’activité Sirt-1 nucleaire est plus élevée chez les patients sous corticoides. Il n’ a pas été observé de modification de production de TNF, d’Il-6, IL-8 après stimulation par resveratrol.

                    
Moyenne ±
SD
Acitvité Sirt1 nucléaire activité SirT 1 cytoplasmique CRP                 
mg/l
VS TNFα
pg/ml
IL 6
pg/ml
IL 8
pg/ml
Sujets Témoins
N = 18
382825 ± 191023 352907 ± 195317 2,6 ± 1,7 3 ± 14,5 29,0 ± 27,2 8,6 ± 5,0 1083,3 ± 771,6
patients PR
N = 22
346474 ± 209721 320028 ± 193782 12.7 ± 12.2  22.2 ± 12.9 26.4 ± 21.7 9.7 ± 8.4  1456.3 ± 1972.1

Conclusion

La corrélation chez les PR entre activité Sirt-1 et taux de TNF et IL-6, de même que la moindre activité de Sirt-1 chez les PR ACPA+, font suggérer une implication potentielle de ce facteur de régulation épigénétique au cours de la PR.

remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM