Poster électronique

Di.52 - Maladie de Takayasu masculine : à propos de 5 observations
S El Aoud (1); F Frikha (1); M Snoussi (1); Y Hentati (1); H Loukil (1); R Ben Salah (1); Z Bahloul (1); - (1) Sfax - Tunisie;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 49 fois.
Résumé
Introduction

L’artérite de Takayasu (AT), décrite pour la première fois en 1908 au Japon, est une aortoartérite inflmmatoire du sujet jeune qui affecte les vaisseaux de gros calibre. Elle prédomine dans la population féminine et orientale. Sa survenue chez la population masculine est rarement rapportée. Le but de notre travail est de contribuer à l’étude de la maladie de Takayasu masculine en envisageant ses aspects cliniques, biologiques, radiologiques, thérapeutiques et dégager les particularités de cette vascularite chez l’homme.

Patients et Méthodes

Dans le cadre d’une étude rétrospective descriptive à propos de 39 cas d’AT répondant aux critères diagnostiques établis par le collège américain de rhumatologie, colligés dans le service de Médecine interne de Sfax (entre 1996 et 2012), nous avons étudié les observations des cas masculins.

Résultats

Observation 1  : Patient âgé de 17 ans, était hospitalisé pour céphalées et claudication intermittente des membres inférieurs. L’examen trouvait une hypertension artérielle (HTA) sévère, un souffle carotidien gauche, sub-clavier gauche et rénal gauche. L’artériographie montrait une oblitération de l’artère sous clavière gauche et de l’artère rénale gauche, un épaississement pariétal de l’aorte abdominale sus et sous rénale et de l’artère mésentérique inférieure. A la biologie, il avait un syndrome inflammatoire. Le diagnostic d’une AT a été porté. Le traitement comportait une corticothérapie (1 mg/kg/j), des inhibiteurs calciques. Il a bénéficié d’une angioplastie de l’artère rénale. L’évolution était bonne avec amélioration des chiffres tensionnels. Observation 2  : Patient âgé de 28 ans, était hospitalisé pour claudication vasculaire des membres supérieurs. L’examen objectivait un souffle subclavier gauche. L’artériographie montrait une sténose très serrée de l’artère sous clavière gauche, une sténose moyennement serrée de la carotide primitive droite avec sténose très serrée étendue de la jonction axillo-humérale droite. Le diagnostic d’une AT a été retenu. Le patient a bénéficié d’un pontage aorto subclavier. Observation 3  : Patient âgé de 32 ans, était hospitalisé pour céphalées et claudication intermittente des membres supérieurs. L’examen trouvait un souffle subclavier gauche. Tous les pouls du membre supérieur gauche étaient abolis. L’artériographie montrait une sténose serrée de l’artère sous clavière droite et un amortissement du flux artériel de l’artère subclavière gauche. Le diagnostic d’une AT était porté. Le patient était mis sous antiaggrégants plaquettaires. Observation 4  : Ce patient était âgé de 41 ans et était hospitalisé pour céphalées. L’examen objectivait une HTA sévère, un souffle carotidien et subclavier gauche. L’artériographie montrait une sténose serrée de l’artère sous clavière gauche, des deux artères rénales, une sténose modérée de l’artère mésentérique supérieure. Le diagnostic d’une AT a été porté. Le patient a bénéficié d’une dérivation prothétique aorto-rénale et aorto-mésentérique supérieure avec une évolution favorable. Observation 5  : Patient, âgé de 54 ans, était hospitalisé pour carotidodynie gauche associée à un amaigrissement . L’examen clinique était sans particularités . Il existait un syndrome inflammatoire important. L’angioscanner des troncs supra-aortiques objectivait un épaisssissement étendu et fusiforme de l’artère carotide primitive gauche avec une sténose estimée à 60% de l’artère carotide interne droite. L’enquête infectieuse, le bilan immunologique et de thrombophilie étaient négatifs. Le diagnostic d’une AT a été retenu. Le patient était traité par corticothérapie (1 mg/kg/j). L’évolution était favorable avec disparition de la carotidodynie et régression du syndrome inflammatoire.

Conclusion

Notre série de maladie de Takayasu masculine se caractérise par un âge de survenue variable (17-54 ans), par une présentation clinique classique avec une claudication vasculaire des membres supérieurs, et par la survenue d’une HTA secondaire sévère.

remonter
156
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM