Poster électronique

Ma.178 - Absence de marqueur de polarisation M1 ou M2 sur les monocytes circulants de patients porteurs de PR et de SPA : importance du micro-environnement cytokinique dans la différenciation macrophagique
B Le Goff (1); MA Boutet (1); C Darrieutort-Laffite (1); C Cozic (2); P Guihard (1); D Heymann (1); F Blanchard (1); - (1) Nantes - France; (2) La Roche-sur-Yon - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 49 fois.
Résumé
Introduction

Les macrophages sont des cellules clés dans la physiopathologie de la polyarthrite rhumatoïde (PR) et des spondyloarthrites (SPA). Issus du sang périphérique, ils sont attirés sur le lieu de l’inflammation où ils peuvent se différencier en macrophages pro-inflammatoire (M1) ou anti-inflammatoire (M2) en fonction des cytokines en présence. Des travaux ont mis en évidence une polarisation plutôt M1 des macrophages dans la synoviale de patients PR, alors que celle-ci était M2 dans les SPA (1). Cependant, on ne sait pas si cette différence est liée à une différence dans les précurseurs monocytaires périphériques ou liée au microenvironnement cytokinique articulaire dans lequel ces cellules se différencient. L’objectif de notre étude était d’étudier le phénotype des monocytes circulants chez des patients PR versus SPA et d’identifier des facteurs pouvant influencer la polarisation des macrophages au sein de l’articulation.

Matériels et Méthodes

Les monocytes du sang périphérique de patients porteurs de SPA (critères ASAS) et de PR (critères ACR 2010) ont été étudiés par FACS. Ces patients ne devaient pas recevoir de biothérapie mais les autres traitements de fond étaient autorisés. Nous avons analysé les marqueurs de surface suivants : CD14, C16, CD64 (M1), CD200R (M2a) et CD163 (M2c). Ces résultats étaient comparés à ceux du sang périphérique de donneurs sains. Les liquides synoviaux de patients PR (24 patients) et SPA (18 patients) ont été recueillis au cours d’une ponction articulaire, centrifugés 15 minutes à 3000 tours/min puis congelés à -80°C pour dosages ultérieurs. Les cytokines suivantes ont été dosées par multiplex : cytokines produits ou induisant un phénotype de type M1 (Interféron-gamma, IL-1b, TNF-α, IL-12) et cytokines produites par les macrophages de type M2 (IL-10, IL-1RA). L’analyse statistique a été réalisée par un test de Kruskall Wallis suivi d’un post-test de Dunn grâce au logiciel Prism Graph Pad. Un p <0.05 a été considéré comme significatif.

Résultats

Aucune différence significative n’a été retrouvé concernant l’expression des marqueurs de surface M1 (CD64), M2a (CD200R) M2c (CD163) à la surface des monocytes circulants du sang périphériques des patients PR et SPA (n = 10 dans chaque groupe). De même, il n’existait pas de différence concernant les sous-groupes de monocytes circulants dit classiques (CD14+/CD16-) ou alternatifs (CD14dim/CD16+). En revanche, le dosage des cytokines produites par les macrophages M1 ou induisant un phénotype M1 dans le liquide synovial était plus élevé chez les patients PR que SPA (214,65 pg/mL vs 22,9 pg/mL pour le TNF-alpha ; 67,48 pg/mL vs 17,4 pg/mL pour l’IL-12 ; 384 pg/mL vs 99 pg/mL pour l’interféron-gamma). Cependant, les cytokines anti-inflammatoires de type M2 (IL-10 et IL1RA) étaient également plus élevées chez les patients PR vs SPA (3551 pg/mL vs 751 pg/mL pour IL1-RA (p<0.01) et 51 pg/mL vs 25 pg/mL pour IL-10 (p<0.05).

Conclusion

Nous n’avons pas retrouvé de différence d’expression des marqueurs de surface M1 ou M2 sur les monocytes périphériques circulant de patients PR et SPA. De même, il n’existait pas de différence entre les monocytes dits classiques ou alternatifs. En revanche des différences existent bien sur le plan local comme l’atteste le dosage des cytokines effectué dans les liquides synoviaux. Cependant, si les cytokines de type M1 étaient plus élevées dans la PR, les cytokines anti-inflammatoires type M2 l’étaient également. Ceci traduit probablement un système de balance existant entre les phénomènes pro et anti-inflammatoires. Le phénotype des macrophages du liquide articulaire est donc en cours d’étude afin de mieux comprendre les conséquences du microenvironnement sur le phénotype final des macrophages au sein de l’articulation.

Cette recherche a été soutenue par une bourse "Passerelle" (Pfizer).

remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM