Poster électronique

Di.85 - L’atteinte cardiaque au cours du lupus érythémateux systémique : étude de 78 cas
M Bouzaouache (1); Z Alaya (1); K Baccouche (1); H Zeglaoui (1); S Belghali (1); A Jamel (1); E Bouajina (1); - (1) Sousse - Tunisie;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 23 fois.
Résumé
Introduction

Le Lupus érythémateux systémique (LES) est une pathologie redoutable par ses manifestations systémiques, notamment cardiaques, qui peuvent conditionner le pronostic de la maladie. Le but de ce travail était de décrire les principales manifestations cardiaques associées au LES.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective effectuée sur 78 dossiers de patients lupiques hospitalisés dans un service de rhumatologie entre 1998 et 2013. Le diagnostic de LES a été retenu devant la présence d’au moins 4 critères de l’ACR.

Résultats

Il s’agissait de 90% de femmes et de 10% d’hommes d’âge moyen de 40,4 ans. L’atteinte articulaire était présente dans 91% des cas suivie par l’atteinte cutanée à type d’érythème en aile de papillon dans 70% des cas. Une dyspnée était notée chez 13% des patients et une douleur thoracique chez 10% des patients. Une hypertension artérielle était présente chez 13% des patients. La radiographie du thorax a objectivé une cardiomégalie dans 4% des cas. L’échographie cardiaque a objectivé une péricardite dans 14% des cas, dont 81,8% de faible abondance, une myocardite dans 4% des cas et une HTAP dans 2,5% des cas. Une atteinte valvulaire a aussi été objectivé à l’échographie cardiaque, par ordre de fréquence décroissant : une insuffisance mitrale dans 5% des cas, un rétrécissement mitral dans 3.8% des cas et un rétrécissement aortique dans 1,2% des cas. Une thrombose veineuse profonde était diagnostiquée chez 7,7% des malades. Les anticorps anti DNA natifs étaient positifs chez 90% des malades. Une hypocomplémentémie a été retrouvée dans 30% des cas. Chez seulement 18% des malades, les anticorps anti phospholipides étaient positifs. Sur le plan thérapeutique on a eu recours à la corticothérapie dans 94% des cas, aux anti paludéens de synthèse dans 70% des cas, aux anti inflammatoires non stéroïdiens dans 25% des cas et aux immunosuppresseurs dans 6% des cas. Des bolus mensuels de cyclophosphamide ont été administrés dans 5,1% des cas. L’évolution a été favorable chez tous les patients. Aucun décès suite à une complication cardiaque n’a été noté.

Conclusion

L’atteinte cardiaque au cours du LES peut rester longtemps asymptomatique et n’être révélée que par les examens complémentaires, d’où l’intérêt de la rechercher systématiquement chez tout patient lupique afin qu’elle soit rapidement prise en charge.

remonter
156
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM