Poster électronique

Ma.97 - Efficacité d’un programme de prévention du mal de dos destiné aux collaborateurs d’institutions médico-soignantes
S Genevay (1); P Nguyen (1); D Monnin (1); - (1) Genève - Suisse;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 35 fois.
Résumé
Introduction

La prévention primaire ou secondaire est très importante pour une affection aussi importante en termes de santé publique que la lombalgie commune. Les recommandations internationales insistent sur l’augmentation de l’activité physique et une approche bio-psycho-sociale alors que les programmes basés sur les mesures ergonomiques seules ne sont pas efficace. Suivant ces observations, un nouveau programme a été conçu au sein de notre institution. Cette étude visait à en évaluer l’effet sur les représentations délétères et les comportements de peur-évitement liés au mal de dos.

Patients et Méthodes

Ce programme se déroule sur 2 jours par groupe de 10 à 12 employés. L’inscription est libre. Il alterne une réflexion sur les croyances et représentations liées au mal de dos avec des activités physiques fonctionnelles et de relaxation. Les messages délivrés sont inspirés du "Guide du dos" [1] et déclinés en 6 mots-clés : Douleur et souffrance ; Le mal de dos, un problème fonctionnel ; Le mouvement, c’est la vie ; Bouger avec plaisir ; A chacun son truc ; Etre acteur de sa vie. La lombalgie commune est expliquée selon le modèle non-lésionnel et dans une optique proactive : "Comment puis-je adapter mon environnement et mes ressources à l’activité que je souhaite/dois faire ? ". L’évaluation a porté sur 2 axes, un questionnaire relatif aux représentations du mal de dos (Back belief Questionnaire - BBQ) et un sur la peur du mouvement (Fear Avoidance Belief Questionnaire - FABQ), tous deux validés en Français. Les questionnaires ont été envoyés à domicile lors de l’inscription (au moins 6 semaines avant le début), puis redonnés au début, à la fin et 6 mois après le programme.

Résultats

101 personnes (82.2 % femmes) en moyenne âgées de 41.9 (21-64) ans ont été incluses. Aucune modification significative n’a été observée entre les 2 évaluations précédent le programme. A la fin du programme un effet significatif a été observé pour toutes les dimensions avec une amélioration moyenne du BBQ de 6.1 [95% CI 4.9 – 7.3], p<0.001, du FABQ-Activité physique de 3.1 [95% CI 2.0 – 4.2], p = 0.001 et du FABQ-Travail de 3.3 [95% CI 2.0 – 4.6], p = 0.036. L’effet s’est maintenu à 6 mois sans changement significatif. Souffrir du dos au moment du programme (48.5 % des participants) n’influence pas les résultats.

Discussion

L'effet observé sur les représentations et sur les comportements de peur-évitement liés à l'exercice physique et au travail sont statistiquement significatifs avec une excellente rétention à moyen terme. Plus important, en comparaison avec d'autres études du même genre, cet effet est de taille à être cliniquement pertinent. Néanmoins, des recherches complémentaires sont nécessaires pour en évaluer l’effet en termes d'incidence de lombalgies, de consommation de soin et d'absentéisme.

Conclusion

Un court programme d’inspiration biopsychosocial est capable de modifier significativement et durablement les représentations et les comportements de peur-évitement qui sont des facteurs de chronicité important dans la lombalgie commune.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM