Poster électronique

Lu.141 - Tolérance efficacité de l’infliximab dans les spondylarthropathies
EH Ali (1); F Hanni (1); F Mechid (1); M Beggar (1); H Si Ahmed (1); C Dahou-Makhloufi (1); S Abtroun-Benmadi (1); Ali EH, Houiri S, Hanni F, Mechid F, Beggar M, Si Ahmed H, Dahou-Makhloufi C, Abtroun-Benmadi S. Service de rhumatologie CHU Bab El Oued - (1) Alger - Algerie;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 24 fois.
Résumé
Introduction

Les anti-TNF α sont devenus des outils thérapeutiques majeurs dans le traitement des spondyloarthropathies (SA) en Algérie. Le but de cette étude est d’évaluer le profil de tolérance et d’efficacité de l’infliximab dans les SA.

Patients et Méthodes

Etude ouverte, prospective, mono centrique d’une série de 19 patients atteints de spondylarthropathies actives, diagnostiqués selon les critères ASSAS 2009, réfractaires à au moins 2 AINS et n’ayant aucune contre-indication aux anti-TNFα, colligés dans le service de rhumatologie CHU Bab El Oued, entre 2009 et 2012.
Avant le début du TRT par infliximab, un bilan à été réalisé pour rechercher une tuberculose latente, une infection, une insuffisance cardiaque congestive ou toute autre maladie chronique.
Les patients ont reçus une perfusion d’infliximab 5 mg/kg à S0, S2, S6, puis toutes les 8 semaines
Le critère principal d’évaluation est défini par une réduction d’au moins 50% du BASDAI
Les critères d’évaluation secondaires sont le BASFI, la diminution moyenne de la VS et de la CRP.

Résultats

L’âge moyen des patients est de 33,7 ans ± 13,8
Sexe : 16 hommes/ 3 Femmes
Le poids moyen est de 67,8 kg ± 13,9
L’ancienneté de la maladie est de 15,6 ans ± 6, 3
L’atteinte de la hanche est noté chez 7 patients, bilatérales dans 3 cas
L’enthésite symptomatique est notée chez 6 malades
HLA B27 positif chez 11 patients
L’amélioration est particulièrement rapide à partir de la deuxième perfusion, avec diminution significative du score du BASDAI, BASFI et des paramètres biologiques d’inflammation
Les effets secondaires ont été observés chez 7 patients : Herpes nasal : 1cas, hypotension lors de la perfusion : 1cas, Infection urinaire : 2 cas, syndrome de cytolyse hépatique : 3 cas.

Conclusion

Ce travail nous a permis de démontrer l’efficacité clinique et biologique de l’infliximab dans les spondylarthropathies actives, avec une tolérance satisfaisante. Chez nos patients nous n’avons pas noté de cas de tuberculose ou d’autres effets indésirables graves.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM