Poster électronique

Lu.08 - Une arthrite métastatique
G Avenel (1); T Rousseau (1); O Abramovici-Roels (1); M Kozyreff-Meurice (1); D Paillotin (2); T Lequerré (1); O Vittecoq (1); - (1) Rouen - France; (2) Bois-Guillaume - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 35 fois.
Résumé
Introduction

Les atteintes ostéo-articulaires des tumeurs malignes sont essentiellement représentées par les métastases osseuses. Les arthrites dans ce contexte sont le plus souvent paranéoplasiques. Nous rapportons un cas de monoarthrite métastatique.

Cas Clinique

Un homme de 72 ans était adressé pour le bilan d'une monoarthrite du genou gauche évoluant depuis 3 mois. Ses antécédents étaient : adénome de prostate, dyslipidémie, tabagisme sevré à 20 paquets-années et une consommation occasionnelle d'alcool. Il présentait une gonalgie gauche, d'horaire mécanique, d'intensité croissante depuis 3 mois, une boiterie et un épanchement articulaire ponctionné et infiltré à 2 reprises dans l'hypothèse d'une poussée congestive d'arthrose. L'examen physique retrouvait un volumineux épanchement compliqué d'un flessum de 30°. Le reste de l'examen clinique était sans particularité. L'examen du liquide articulaire montrait 28.800 élément/mm3 dont 98 % de polynucléaires neutrophiles, sans microcristaux, ni germes. Le bilan autoimmun était négatif. Une radiographie thoracique montrait une image médiastinale motivant la réalisation d'un scanner qui montrait une masse de 56 mm de diamètre du lobe inférieur droit avec adénomégalie hilaire droite. L'analyse histologique des biopsies bronchiques montraient un carcinome non à petite cellules peu différencié. L'IRM montrait un volumineux épanchement articulaire associé à un œdème osseux du plateau tibial externe. Devant cette monoarthrite persistante sans étiologie retrouvée, une arthroscopie était réalisée montrant une synoviale épaissie inflammatoire, nodulaire, floconneuse, associée à une chondropathie stade IV sur les trois compartiments. L'analyse histologique de la biopsie synoviale montrait un aspect de carcinome indifférencié comparable aux biopsies bronchiques sans lésion suspecte au niveau des biopsies osseuses Une chimiothérapie anticancéreuse a été débutée par CISPLATINE PEMETREXED. Après cinq cures, il existait une progression tumorale à la surrénale gauche et une persistance de l'arthrite du genou.

Discussion

Les arthrites métastatiques sont rares. La revue de la littérature de 2002 retrouvait 28 cas publiés (1). L'articulation la plus souvent touchée est le genou (16/28), le cancer primitif est le plus souvent pulmonaire (12/28) et le type histologique un adénocarcinome (12/28).

Conclusion

Devant une monoarthrite sans étiologie évidente, il faut savoir évoquer le diagnostic de métastase synoviale et faire pratiquer une biopsie synoviale ainsi qu'une imagerie thoracique.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM