Poster électronique

Di.98 - Efficacité du rituximab dans la polyarthrite rhumatoïde chez des patients marocains naïfs aux anti-TNFα : étude prospective
A Watik (1); W. Rachidi (1), S. Janani (1), O. Mkinsi (1) - (1) Casablanca - Maroc;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 50 fois.
Résumé
Introduction

L’émergence des publications concernant l’implication des lymphocytes B dans l’immunopathogénèse de la polyarthrite rhumatoïde (PR) a suscité un intérêt quant à la l’utilisation du Rituximab pour traiter la PR. Plusieurs études ont prouvé l’efficacité du rituximab dans le traitement de la PR après l’échec aux anti-TNFα.
L'objectif de notre étude est d'analyser la réponse à ce traitement chez des patients marocains atteints de PR et naïfs aux anti-TNFα.

Patients et Méthodes

C’est une étude prospective portant sur 31 patients colligés au service de rhumatologie au CHU de Casablanca et atteints de PR confirmée selon les nouveaux critères ACR/EULAR de PR. Mille milligrammes (1000 mg) de rituximab ont été administrés à deux reprises à un intervalle de 15 jours. La réponse thérapeutique a été évaluée 20 semaines en moyenne après l'injection sur la base des scores DAS28 et des critères de réponse EULAR.

Résultats

Trente et un patients (31) ont été inclus dans l'étude, dont la moyenne d’âge est de 49.1 ans, 85 % étaient répondeurs EULAR. Il n'y avait pas de différence significative dans la réponse EULAR entre les patients traités par rituximab et MTX (71,8 %) et ceux qui avaient reçu du rituximab en monothérapie (76,5 %). Le délai de retraitement était en moyenne 34.3 semaines ; cependant, ce délai était significativement plus court chez les patients ayant reçu le rituximab seul. Enfin, une différence significative (p = 0,02) a été observée dans le taux de réponse EULAR entre les patients FR séropositifs (81,8 %) et ceux FR séronégatifs (63,9 %). Le délai de retraitement était également significativement plus court chez les patients séronégatifs.

Conclusion

Nos résultats d'efficacité du rituximab apparaissent conformes à ceux publiées dans la littérature.
Malgré le nombre réduit de patients dans ce travail, l’originalité de notre étude, tient du fait qu’elle est la première étude marocaine qui s’est intéressée à l’analyse de la réponse au rituximab chez des patients atteints de PR et naïfs aux anti-TNFα.

remonter
58
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM