Poster électronique

Di.120 - Le traitement par tocilizumab dans la polyarthrite rhumatoïde est associé à une prise de poids significative à 6 mois
E Billard (1); M Royer (1); E Hoppé (1); C Masson (1); R Levasseur (1); M Audran (1); E Legrand (1); B Bouvard (1); - (1) Angers - France;
26ème Congrès
Poster préféré des congressistes
Poster
5
1 votes.
Vu 81 fois.
Résumé
Introduction

De rares études rapportent une prise de poids chez les patients traités pour un rhumatisme inflammatoire par biothérapie. L’objectif de cette étude descriptive était de suivre l’évolution du poids sur 6 mois des patients traités par biothérapies intraveineuses pour une polyarthrite rhumatoïde et d’en déterminer les facteurs d’influence.

Patients et Méthodes

Les patients inclus dans cette étude rétrospective devaient être traités pour une polyarthrite rhumatoïde par une des quatre biothérapies intraveineuses : Infliximab, Abatacept, Tocilizumab, et Rituximab depuis au moins 6 mois. Les patients étaient répartis en quatre groupes selon leur biothérapie. Le poids était relevé à l’initiation de la biothérapie et à 6 mois de traitement. Les facteurs pouvant influencer le poids ont été recueillis : âge, poids à l’âge de 20 ans, posologie de la biothérapie, de la prednisone et du méthotrexate, nombre d’enfants, tabagisme, diabète, hypercholestérolémie, et activité physique. Nous avons considéré que le poids était modifié à 6 mois pour une variation positive ou négative supérieure à 2 kilogrammes.

Résultats

46 séquences thérapeutiques ont été analysées : 5 infliximab, 16 abatacept, 16 tocilizumab et 9 rituximab. Une prise de poids a été observée chez 4 patients traités par Abatacept, 5 patients traités par tocilizumab et aucun patient des groupes Infliximab et Rituximab. Une perte de poids a été observée chez 2 patients traités par infliximab, 3 patients traités par abatacept, 1 patient traité par rituximab et aucun patient traité par tocilizumab. La prise de poids moyenne était respectivement de 1,63 ± 2,71 Kilogrammes et de 0,56 ± 4,65 kilogrammes pour le tocilizumab et l’abatacept. L’augmentation du poids moyen entre 0 et 6 mois était significative dans le groupe tocilizumab (p = 0,035) mais pas dans les autres groupes. Les caractéristiques des patients du groupe tocilizumab à l'initiation de la biothérapie n’étaient pas différentes des autres groupes. Aucun facteur explicatif n’a été retrouvé comme étant associé à la prise de poids sous tocilizumab, y compris l’association ou non du méthotrexate. Dans tous les groupes la diminution de la prednisone était significative à 6 mois.

Discussion

Dans cette étude, nous montrons que les patients traités pour une PR par tocilizumab prennent significativement du poids après 6 mois de traitement. Les autres biothérapies intraveineuses n’entraînent pas dans cette étude de prise de poids significative à 6 mois. Aucun facteur associé à la prise de poids n’a été retrouvé ce qui renforce le rôle propre de l’IL-6 dans la régulation de la masse grasse et de la dépense énergétique.

Conclusion

Le traitement par tocilizumab dans cette étude est associé à une prise de poids significative à 6 mois. Une étude portant sur un plus grand nombre de patients est nécessaire pour confirmer cet effet indésirable.

remonter
58
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM