Poster électronique

Ma.167 - Lésions méniscales et arthrose du genou : à propos d'une série de 58 patients
R Ghozlan (1); - (1) Paris - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 34 fois.
Résumé
Introduction

Si l'arthrose du genou est fréquente, elle peut cependant être très souvent associée à une souffrance du ménisque qui peut être occultée radiographiquement par l'arthrose et être responsable de phénomènes douloureux.

Patients et Méthodes

Les auteurs rapportent une série de 58 patients souffrant du genou.
Il s'agit de 40 femmes et de 18 hommes, âgés de 58 à 90 ans.
Les auteurs font une étude critique du mécanisme de la douleur. Ils individualisent des éléments orientant vers une souffrance méniscale qui est soit associée à une arthrose fémoro-tibiale soit occultée par cette arthrose qui radiologiquement est au premier plan. Il faut y penser devant un début souvent brutal, un click, une sensation de dérobement, un épanchement, voire une douleur nocturne. Parfois, on y songera devant l'échec des injections d'acide hyaluronique. On y pensera en utilisant l'IRM en cas de besoin. Elle retrouvera une luxation ou sub-luxation, une fissure ou une déchirure du ménisque, parfois un soulevement du plan capsulo-ligamentaire lattéral. Il peut s'y associer un important odème osseux pouvant simuler une fissure de contrainte.
Le traitement repose sur des conseils d'hygiène de vie, les AINS, et en cas d'échec, sur des injections de corticoïdes au niveau de la capsule méniscale avec disparition de la douleur après injection d'anesthésique. L'injection peut être réalisée si besoin sous échographie.
Dans un second temps si nécessaire, on y associera des séances de rééducation, voire de l'"ostéophatie" pour permettre au ménisque luxé de réintégrer son emplacemet initial. Enfin, on pourra mettre en place un programme d'injections d'acide hyaluronique.

Résultats

Dans deux tiers des cas, il est apparu que la souffrance méniscale était au premier plan et avait été occultée par les lésions radiologiques d'arthrose fémoro-tibiale.
Les injections locales de corticoïdes ont entrainé une nette régression des phénomènes douloureux et ont permis aux injections d'acide hyaluronique d'être efficaces.

Discussion

Ce travail illustre la fréquence de l'association lésion méniscale et arthrose du genou ; la souffrance méniscale étant très souvent masquée par les données de la radiographie fémoro-tibiale. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à recourir à l'IRM.

Conclusion

Il est important d'avoir présent à l'esprit, dans certaines situations, l'éventualité d'une souffrance méniscale associée à l'arthrose qui méritera alors un traitement spécifique.

remonter
63
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM