Poster électronique

Ma.105 - Évaluation de l'intérêt d'un stage d'éducation thérapeutique pour la prise en charge de lombalgie chronique commune : à propos de 100 patients
AP Trouvin (1); JF Ménard (1); N Hugon (1); AS Previnaire (1); S Selle (1); B Lecomte (1); S Chambellan (1); A Daragon (1); O Vittecoq (1); S Pouplin (1); - (1) Rouen - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 29 fois.
Résumé
Objectif

Evaluer l'intérêt d'un stage d'éducation thérapeutique chez les patients souffrant de lombalgies chroniques communes.

Patients et Méthodes

Etude prospective monocentrique réalisée au CHU de Rouen, depuis juillet 2009. Patients de 18 à 75 ans présentant une lombalgie ou une lomboradiculalgie chronique d'origine commune évoluant depuis au moins 6 mois et ne pouvant bénéficier d'une prise en charge au CRMPR en raison de l'importance des douleurs. Les patients ayant exprimé une motivation à participer ont été inclus. Le stage d'éducation thérapeutique s'effectue lors d'une hospitalisation de semaine de 5 jours (J1 à J5) en rhumatologie. Il comprend une prise en charge pluri-professionnelle (rhumatologue, psychologue, IDE, kinésithérapeute, ergothérapeute, diététicienne et assistante sociale) avec un diagnostic éducatif initial suivi d'ateliers individuels et collectifs à thème.
Une évaluation clinique et fonctionnelle à J1 et J5 du stage puis à 6 mois (M6) sont réalisées avec recueil des données : démographiques dont le statut socioprofessionnel, cliniques (EVA (sur 100), distance doigts-sol), fonctionnelles (questionnaires HAQ, QUEBEC, DALLAS, FABQ) et des traitements (antalgiques et co-analgésiques). A J5 du stage les patients et les soignants élaborent des objectifs pour les 6 mois. L’atteinte ou non des objectifs est réévaluée à M6.
En l’absence de distribution normale des valeurs il a été utilisé le test de Wilcoxon de comparaison de médianes pour les variables quantitatives et un test exact de Mac Nemar pour les variables qualitatives.

Résultats

99 patients (50 femmes, 49 hommes) ont été inclus : âge moyen 47 (25 à 74 ans), la durée d'évolution des symptômes avant inclusion allait de 6 mois à 33 ans, médiane 7 ans. A 6 mois, 78 patients ont été réévalués, 21 patients sont perdus de vue. En analyse per protocole, il est constaté : une diminution significative de l'EVA entre J1 et J5 (médiane EVA 60 vs 40 /100) (p<10-6) il n’y a pas de différence entre J5 et M6 (médiane EVA 40 vs 42,5 /100) (p = 0,8), la distance doigts-sol est améliorée de façon significative entre J1 et J5 (médiane 29 vs 24 cm) (p = 0,0003) et continue de s’améliorer entre J5 et M6 (médiane 24 vs 19 cm) (p = 0,001).Concernant les réponses aux questionnaires, il est retrouvé une amélioration significative de 3 des 4 échelles du DALLAS : Activités professionnelles et de loisirs (médiane 55 vs 45%, p = 0,001), Anxiété et dépression (médiane 45 vs 35%, p = 0,005) et Sociabilité (médiane 35 vs 30%, p = 0,001).
Concernant les traitements, il est constaté une augmentation du nombre de patients sous antalgiques de palier I entre J1 et M6 (p = 0,0023), une diminution du nombre de patient sous antiépileptiques entre J1 et M6 (p = 0,03). Lors de la réévaluation à 6 mois, une proportion significativement plus importante de patients utilise un TENS de façon journalière (21,8% vs 69,2%, p<10-6), de même une proportion significativement plus importante de patients réalise régulièrement des séances de kinésithérapie (p = 0,026) et de balnéothérapie (p = 0,0039).
Concernant les objectifs fixés à l’issue des 5 jours de stage, la médiane du nombre d’objectifs fixés est de 3 et les patients réalisent en moyenne 74% des objectifs qu'ils se sont fixés.
L’analyse des patients non revus à M6 a retrouvé, en analyse univariée, comme facteur pronostique de non poursuite du programme un score "FABQ travail" initialement plus élevé (médiane 39 vs 30, p = 0,04).

Conclusion

Notre étude, bien que non contrôlée, montre une amélioration des douleurs et de la fonction, et un usage plus régulier du TENS. Par ailleurs grâce à la prise en charge éducative, les patients ont atteint en moyenne 75% des objectifs fixés en fin de stage. Pour les patients ne pouvant bénéficier d'une prise en charge en CRMPR de leur lombalgie chronique, il existe un intérêt et un bénéfice à une prise en charge multidisciplinaire de courte durée avec une approche éducative.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM