Poster électronique

Ma.113 - Radiosynoviorthèse isotopique à l’yttrium 90 : comparaison entre PR et spondylarthrites
F Hanni (1); SE Bouyoucef (1); C Dahou (1); M Bouafia (1); EH Ali (1); F Mechid (1); H Si Ahmed (1); S Abtroun-Benmadi (1); - (1) Alger - Algerie;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 39 fois.
Résumé
Objectif

La radiosynoviorthèse (RSO) à l’yttrium90 (Y90) est préconisée dans les synovites chroniques du genou avec épanchement persistant. Beaucoup d’études ont évalué son efficacité au cours de la polyarthrite rhumatoïde (PR) et parfois dans les autres rhumatismes inflammatoires, la plupart de ces études étant rétrospectives. Le but de cette étude est d'évaluer les effets de la RSO à l’Y90 sur les paramètres cliniques dans la PR et dans les spondylarthropathies ou spondyloarthrites (SpA) et les comparer dans les 2 groupes.
Patients et méthodes : étude prospective (mars 2001-mai2006)
Critères d’inclusion : hydarthrose du (des) genou(x) rebelle aux infiltrations de corticoïdes (évolution≥ 3 mois), chez des adultes atteints de PR selon les critères ACR1987 ou de SpA selon les critères d’Amor et de l’ESSG ; lésions radiologiques stades I, II, ou III (classification de Steinbrocker)
Les critères d’évaluation étaient : la douleur (EVA : 1-100 mm), le score de l’épanchement (0-3), l’amplitude de flexion appréciée par la distance talon-fesse (DTF), et la circonférence du genou (base de la rotule). Les effets thérapeutiques ont été évalués à court terme (1er, 3e mois) et à long terme (12e et 18e mois) après injection d’Y90 à la dose moyenne de 4 mCi en comparant les moyennes obtenues avec les moyennes initiales pour chaque groupe. Secondairement ont été effectuées des comparaisons entre les 2 groupes de patients (p≤0,05).

Résultats

42 patients (70 genoux) atteints de PR (âge moyen = 44,64 ± 12,5 ans) et 22 patients (35 genoux) atteints de SpA (âge moyen = 31,04 ± 10,75 ans) ont bénéficié de RSO à l’Y90.
Effets thérapeutiques : après RSO, il y’avait une diminution significative de la douleur, de l’épanchement et de la DTF à partir du 1e mois et lors des termes suivants dans les 2 groupes. La circonférence articulaire a baissé de façon significative à partir du 6e mois chez les patients atteints de PR et au 18e mois chez les patients atteints de SpA. En comparant les 2 groupes, la DTF était plus réduite dans le groupe PR à 3 mois et à 12 mois par rapport au groupe de SpA. Pour la douleur, l’épanchement et la circonférence des genoux il n’y avait pas de différence significative entre les 2 groupes.

Conclusion

La RSO des genoux à l’Y90 entraîne une diminution significative de la douleur, de l’épanchement, et améliore l'amplitude de flexion dans la PR et dans les SpA à court terme et à long terme avec une tendance à une meilleure action sur la mobilité dans la PR. Son action sur la circonférence articulaire est moins nette et retardée surtout dans les SpA.

remonter
46
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM