Poster électronique

Ma.123 - Le poids et le sexe influencent la pharmacocinétique de l’adalimumab dans la polyarthrite rhumatoïde
P Fuzibet (1); E Ducourau (1); D Ternant (1); T Lequerré (2); G Paintaud (1); X Le Loet (2); O Vittecoq (3); P Goupille (1); D Mulleman (1); - (1) Tours - France; (2) Rouen - France; (3) Bois-Guillaume - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 25 fois.
Résumé
Introduction

L’adalimumab, anticorps monoclonal humain dirigé contre le facteur de nécrose tumoral alpha (TNFα), a montré son efficacité dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR). Cependant, pour une même dose administrée, il existe une grande variabilité de concentrations sériques obtenues chez les patients atteints de PR. A notre connaissance, la relation dose-concentration ou pharmacocinétique (PK) de l’adalimumab, administré par voie sous-cutanée, n’a jamais était décrite. L’objectif de cette étude était de décrire la PK de l’adalimumab et d’évaluer l’influence de différents facteurs individuels (covariables) sur la PK dans la PR.

Patients et Méthodes

Cette étude est une analyse post-hoc de l’étude SATRAPE (#NCT00234234). Cent vingt sept échantillons sanguins étaient disponibles pour doser les concentrations sériques d’adalimumab chez 30 patients atteints de PR et débutant un traitement par adalimumab en association à du methotrexate. Les échantillons sanguins, la CRP et le DAS 28 étaient recueillis à l’inclusion puis aux semaines 6, 12, 24 et 52. La PK de l’adalimumab était décrite en utilisant une approche de population, à l’aide d’un modèle à un compartiment avec constante d’absorption et d’élimination d’ordre 1. Les covariables testées étaient le sexe, l’âge, le poids, la prise de corticoïde et la CRP.

Résultats

Les paramètres PK suivants (variabilité interindividuelle) ont été estimés : Volume de distribution (Vd/F) = 12.4 L (75%), clairance (CL/F) = 0.31 L/jour (17%), constante d’absorption (Ka) = 0.41 jours-1. La clairance augmentait avec le poids et était plus élevée chez les hommes. L’âge, la CRP, la prise concomitante de corticoïdes n’avaient pas d’influence sur la PK. Le temps nécessaire pour atteindre l’état d’équilibre, c’est à dire une concentration stable d’adalimumab, était de 20 semaines chez les hommes et de 28 semaines chez les femmes.

Conclusion

Les hommes éliminent l’adalimumab plus rapidement que les femmes et la vitesse d’élimination augmente avec le poids. De plus, le temps nécessaire pour atteindre l’état d’équilibre est long. Ces résultats plaident pour un suivi thérapeutique pharmacologique de l’adalimumab, notamment chez les hommes en surpoids, et pose la question d’une éventuelle dose de charge à l’initiation pour atteindre plus rapidement l’état d’équilibre.

remonter
46
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM