Poster électronique

Di.132 - Efficacité des anti-TNF alpha sur les coxites au cours de la spondylarthrite ankylosante
I Gharsallah (1); A Laanani (1); L Metoui (1); F Ajili (1); N Boussetta (1); N Ben Abdelhafidh (1); B Louzir (1); S Othmani (1); - (1) Tunis - Tunisie;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 37 fois.
Résumé
Introduction

La coxite constitue une complication redoutable au cours des spondylartropathies engageant le pronostic fonctionnel. Aujourd’hui, avec l’avènement des anti-TNFalpha, on espère une régression considérable de cette complication. Une question reste suspendue : les anti-TNF alpha améliorent-elles le cours évolutif des coxites au cours des rhumatismes inflammatoires ?

Patients et Méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective portant sur 8 patients suivi pour une spondylarthropathie compliquée de coxite (5 spondylarthrite ankylosante, 2 rhumatisme psoriasique et un rhumatisme associé à la maladie de Crohn). Les patients ont été traité par les anti-TNFalpha depuis au moins 12 semaines.

Résultats

Tous nos patients étaient de sexe masculin avec un âge moyen de 31,7 ans. Il s’agissait d’une forme axiale et périphérique dans 100% des cas puisque l’atteinte de la hanche était considérée comme périphérique. La coxite était bilatérale dans 5 cas, unilatérale dans les autres cas. L’antiTNF utilisé était l’infliximab à la dose de 5 mg/kg. L’évaluation a été faite à 24 mois en moyenne après la première perfusion. Tous les patients ont eu une diminution du BASDAI d’au moins 20%, de même on a noté une diminution nette du BASFI en moyenne de 32%. Mais l’évaluation clinique lors de la dernière cure n’a pas montré d’amélioration concernant la mobilité des hanches. Les radiographies du bassin ont montré une stabilisation des lésions chez 5 de nos patients et une aggravation de la coxite avec recours à la chirurgie pour le reste des malades.

Conclusion

Les antiTNF constituent une avancée décisive pour le traitement des spondylarthropathies. Mais, cette efficacité semble être l’apanage des formes axiales, car nous n’avons pas objectivé d’amélioration concernant l’atteinte périphérique (coxite) qui constitue un tournant évolutif dans la maladie et engage le pronostic fonctionnel des patients.

remonter
58
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM