Poster électronique

Ma.117 - Profil de tolérance du léflunomide dans un centre de rhumatologie
A Raposo (1); F Teixeira (1); J Costa (1); M Bogas (1); C Afonso (1); Serviço de Reumatologia - ULSAM Ponte de Lima - (1) Ponte de Lima - Portugal;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 24 fois.
Résumé
Introduction

Le léflunomide (LFN) est un des antirhumatismal modificateur de la maladie [ARMM] qui, comme le méthotrexate (MTX), inhibe l'enzyme dihydroorotate déshydrogénase et à des propriétés antiprolifératifes. Le léflunomide inhibe l'inflammation, retardant ainsi la destruction des articulations et conduit à une meilleure qualité de vie.
Les effets indésirables les plus fréquemment décris sont la diarrhée, les nausées, une augmentation des taux d’enzymes hépatiques, l’alopécie, des éruptions cutanées et l'hypertension. Ces effets sont généralement réversibles. Le traitement par léflunomide a été associé aussi à l’ hématotoxicité et des rares cas de pneumopathie interstitielle.
Le métabolite actif, tériflunomide, possède une longue demi-vie, voilà pourquoi, des effets indésirables graves peuvent survenir et persister, même si le traitement a été interrompu.

Matériels et Méthodes

Tous les patients de ce centre de Rhumatologie traités avec LFN de 2000 à 2013 ont été identifiés. Les données démographiques, les thérapies antérieures et concomitantes, et la raison pour le début du traitement par le LFN ont été recueillis. La tolérance évaluée à chaque consultation, et les effets indésirables attribués par le médecin comme ayant une relation directe avec l'utilisation de LFN ont été considérés. Les élévations de transaminases ≥ 2x la limite supérieure de la normale ont été considérés comme effets indésirables.

Résultats

Au total, 68 patients ont été inclus dans l'étude, 47 femmes et 21 hommes ; l'âge moyen était de 55.69 ± 14.13 ans (25 - 81 ans) ; 53 (77.9%) patients avec polyarthrite rhumatoïde (PR), 12 (17.6%) avec rhumatisme psoriasique (RP) et 3 (4.4%) avec autre spondylarthrite. L'ancienneté de la maladie était en moyenne de 11.34 ± 9.42 ans (1 - 43 ans). Sur la PR, 85 % ont eu facteur rhumatöid ou anti-CCP positif et l'évolution érosive ; et 30% on eu un développement extra-articulaire. En moyenne, les patients avait déjà fait, 1.94 ± 1.09 ARMM, concomitamment 51.5% était sur MTX et 33.8% en monothérapie avec LFN.
Le traitement par leflunomide, 20 mg par jour, était instauré pour une durée moyenne de 15.12 ± 11.47 mois, et les principales raisons étaient la persistance de l’activité de la maladie (44 cas), intolérance (10 cas), effets indésirables (9 cas) ou contre-indication au MTX.
Nous rapportons dans notre population des effets indésirables chez 30 patients (44.1%), six considérés graves, en moyenne après 3.17 mois de traitement. Les effets indésirables les plus fréquents étaient l'hépatotoxicité (9 cas, 2/3 sur concomitante thérapeutique avec MTX), l´hématotoxicité (5 cas), les infections (6 cas), les troubles gastro-intestinaux (4 cas), les infections cutanées (3 cas) et l´hypertension artérielle avec crise hypertensive, la stomatite ulcéreuse et l’alopécie en 1 cas chacun. Il n'y avait aucune différence statistiquement significative dans les effets indésirables entre les patients traités en monothérapie ou avec MTX.
Le leflunomide a été arrêté pour intolérance, effets indésirables graves ou persistants chez 15 patients (22.1%). Un cas isolé de septicémie ayant eu une issue mortelle (chez un patient à haut risque d'infection), et un cas de thrombocytopénie grave ayant nécessité d’administrer la cholestyramine. Tous les autres ont répondu à la réduction de dose ou suspension du médicament.

Conclusion

L’efficacité de la léflunomide à court et moyen terme est reconnue, mais le profil de sécurité ne peut pas être oublié. Chez 44.1% de nos patients ont été reportés des effets indésirables et la moitié ont arrêté le traitement avec LFN. Les taux d’enzymes hépatiques, l´hémogramme, vérification régulière de la tension artérielle, fonction rénale et réactions sur la peau où les muqueuses doivent être vérifiées au cours du traitement. Si des effets indésirables graves attribuables à léflunomide surviennent on devra administrer de la cholestyramine ou du charbon activé pour éliminer rapidement le métabolite actif de la circulation sanguine.

remonter
46
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM