Poster électronique

PC.12 - Impact de la baisse du taux de remboursement des anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (AASALs) sur la prescription des AINS par les médecins généralistes français
P Hilliquin (1); S Bouée (2); I Dardour (3); A Letierce (4); V Leblanc (3); - (1) Corbeil-Essonnes - France; (2) Bourg-la-Reine - France; (3) Courbevoie - France; (4) Boulogne-Billancourt - France;
26ème Congrès
Poster préféré des congressistes
Poster
5
1 votes.
Vu 84 fois.
Résumé
Introduction

Introduction : En avril 2010, le Ministère de la Santé français a pris la décision de baisser le taux de remboursement des AASALs de 30 % à 15%. L’objectif de cette analyse rétrospective était de décrire les effets de cette baisse sur l'évolution des prescriptions d'AINS par les médecins généralistes (MG) français dans le cadre de la prise en charge des patients arthrosiques.Patients et Méthodes : Cette analyse a été réalisée sur le panel CSD/LPD, constitué de 1200 généralistes représentatifs. L’intérêt de ce panel est qu’il permet de relier le diagnostic associé à chaque prescription et de faire un chainage des patients vus par un même médecin au cours du temps. L’analyse a concerné les patients traités pour arthrose entre le 1er semestre 2009 et le 1er semestre 2011 en comparant 2 périodes : la période 1 (avant baisse), de juin 2009 à juin 2010 versus la période 2 (après baisse), de juillet 2010 à juillet 2011. Les patients sélectionnés étaient régulièrement traités pour leur arthrose en médecine générale et avaient eu au moins une prescription d’AASAL en période 1. L’analyse de l’évolution des prescriptions d’AINS selon la poursuite ou l’arrêt de l’AASAL a été réalisée pour l’ensemble des AASALs concernés par la baisse du taux de remboursement et spécifiquement pour Piasclédine®300. Des ajustements ont été réalisés sur l’âge, le sexe, l’ancienneté du suivi par le MG et de l’arthrose, des comorbidités cardiovasculaires, digestives, rénales et hépatiques, la prescription d’au moins un antalgique ou d’un protecteur gastrique en période 1, en utilisant un score de propension.

Résultats

Résultats : Parmi les 14735 patients ne recevant pas d’AINS en période 1, respectivement 30% (n = 418) et 14% (n = 1821) des patients ont eu une prescription d'AINS en période 2 selon qu’ils aient arrêté (N = 1380) ou poursuivi (N = 13355) en période 2 l'AASAL déjà pris en période 1, p<0,001. Après ajustement, les résultats sont peu modifiés avec un odd ratio (OR) qui passe de 2,8 sans ajustement (IC95% =  [2,4 ; 3,1] ) à 5,0 après ajustement (IC95% =  [4,2 ; 5,9] ). De la même façon, respectivement 34% et 13% des patients ont eu une prescription d'AINS en période 2 selon qu’ils aient arrêté ou poursuivi Piasclédine®300 déjà pris en période 1, p<0,001 (sans ajustement : OR = 3,6 ; IC95% =  [2,8 ; 4,7] et après ajustement : OR = 6,1 ; IC95% =  [4,4 ; 8,4] ).Parmi les 5 186 patients recevant un AINS en période 1, respectivement 26% (n = 250) et 42% (n = 1789) n’ont pas eu de prescription d'AINS en période 2 selon qu’ils aient arrêté (N = 975) ou poursuivi (N = 4211) l'AASAL déjà pris en période 1, (p<0,001) (sans ajustement : OR = 2,1 ; IC95% =  [1,8 ; 2,5] ) et après ajustement : OR = 2,4 ; IC95% =  [2,1 ; 2,9] ). De la même façon, respectivement 23% et 47% des patients ont eu une prescription d'AINS en période 2 selon qu’ils aient arrêté ou poursuivi Piasclédine®300 déjà pris en période 1, p<0,001 (sans ajustement : OR = 3,1 ; IC95% =  [2,1 ; 4,5] et après ajustement : OR = 4,3 ; IC95% =  [3,0 ; 6,2] ).

Conclusion

Conclusion : Ces résultats montrent que l'arrêt de l'AASAL/Piasclédine®300 est corrélé à une augmentation des initiations de prescriptions d'AINS et qu’il y a plus d’arrêts d’AINS chez les patients poursuivant l’AASAL/Piasclédine®300. Les AASALs semblent avoir un effet d’épargne sur la consommation en AINS potentiellement associée à une toxicité, en particulier gastro-intestinale, cardio-vasculaire et rénale.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM