Poster électronique

Ma.89 - Réentrainement à l'effort, éducation thérapeutique et lombalgie chronique
I Tavares-Figueiredo (1); HB Tran (1); C Grosjean (1); M Julia (1); - (1) Montpellier - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 25 fois.
Résumé
Introduction

L'éducation thérapeutique a montré son intérêt dans la lombalgie chronique. Elle est le plus fréquemment réalisée dans le cadre du parcours de soin du patient et notamment au cours des programmes de réentraînement à l'effort. L'objectif de cette étude est l'évaluation du programme de Restauration Fonctionnelle du Rachis et d’Education Thérapeutique au sein du CHU de Montpellier dans le service de Médecine Physique et de Réadaptation. Cette étude rétrospective a concerné 104 patients lombalgiques chroniques ayant participé de 2008 à 2012 au programme.

Résultats

Le pourcentage de patients en activité est passé de 43,4% à l'inclusion à 64,2% à 6 mois, à 58,2% à 12 mois (p <0,0003). L’intensité de la douleur et les scores des auto-questionnaires de Dallas, Québec et FABQ diminuent de manière significative à 6 mois. Nous ne retrouvons pas de facteurs prédictifs de retour au travail. Il y a significativement plus de patients qui pratiquent une activité physique à 6 mois et 12 mois (35.2% à J0, 68.4 à 6 mois, 54.4 à 1 an) et une auto-rééducation régulière à 6 mois du programme (56.8% contre 1% initialement). A 3 semaines et à 6 mois, il y a une diminution significative de la consommation d'antalgiques (plus de la moitié). A 6 mois, sur 62 patients, 55% ont atteint leurs objectifs, 35% n'ont pas atteints leurs objectifs mais pensent que cela reste possible et 10% des patients pensent que leurs objectifs sont impossibles à atteindre. Les objectifs les plus fréquemment retenus par les patients étaient : mieux gérer ma douleur, reprendre une activité physique, mieux connaître mon corps, reprendre une activité professionnelle. La satisfaction au programme est très bonne, puisque plus de 90% des patients étaient satisfaits du programme.

Conclusion

Ce programme intégré aux soins a eu un effet positif sur la reprise et le maintien d’une activité professionnelle et physique à 6 mois et à 12 mois et a permis d'atteindre de façon complète ou partielle les objectifs éducatifs définis par les patients et les soignants, dans une proportion importante (90%).

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM