Poster électronique

Lu.142 - Caractéristiques des spondylarthrites au cours des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin
S Haid (1); F Rahal (1); D Teniou (1); I Megateli (1); A Ladjouze-Rezig (1); - (1) Alger - Algerie;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 37 fois.
Résumé
Introduction

L’apparition de rhumatismes inflammatoires au cours de certaines entéropathies chroniques est une notion ancienne.Les entéropathies en cause sont surtout la rectocolite hémorragique (RCH), et la maladie de crohn.L’atteinte des articulations sacroiliaques et du rachis peut réaliser un tableau typique de spondylarthrite.l’objectif de ce travail est de definir les caractéristiques cliniques et radiologiques des spondyloarthrites associées aux MICI.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une étude observationnelle menée entre janvier et avril 2013.portant sur des patients atteints de spondylarthropathie répondant aux critères ASAS associée à MICI.quarante six patients ont été colligés.

Résultats

Il s’agit de (34.8%) femmes et (65.2%) hommes.L’âge moyen est de 33.47±10.5 ans.Il y avait (26.1%) RCH et (73.91%) crohn.La durée moyenne d’évolution de la MICI est de14.1 ans.La pathologie digestive a précédée l’atteinte rhumatismale dans (50%).celle ci est une spondyloarthrite dans 100%.l’Age de début moyen : 20,9±8,1 ans.la Durée d’ évolution moyenne 14,52±16,8 ans.La symptomatologie clinique a été axiale pure dans 52.2%, les lombalgies dominaient le tableau clinique.L’atteinte péripherique était pure dans (8%), polyarticulaire dans48.7%, oligoarticulaire dans 42.4%.les articulations les plus touchées sont les genoux (30cas), les hanches et les chevilles (21cas), les articulations thoraciques anterieures 15cas), les epaules (9cas).La coxite a été retrouvée dans47.5%, elle a été inaugurale dans 17.4%des cas, le delai d’apparition est de4,8ans±2,5,elle a été bilatérale dans 39.1%des.l’indice de lequesne a été superieur à 11 dans plus de 80% des cas.Les talalgies ont été Présentes dans 54,3%.Il y a eu 7 cas d’uveite, elle est posterieure dans 100% des cas.quinze patients avaient une arthrite de la sternoclaviculaire.La sacroiliite est présente chez (93.5%), elle était bilatérale dans 100% des cas, de stadeIV dans10.8%, stadeIII dans 65.5%des cas, de stadeII dans17.4%.Les enthésopathie du bassin ont été retrouvées dans 95.7% des cas.celles du talons dans 60.9%.les spondylodiscites inflammatoires sont retrouvées dans (23.9%).Une radiocarpite est retrouvée dans 4cas.Le syndrome inflammatoire a été noté chez tous nos patients, la VS moyenne : 66,3±29,55 mm.la CRP moyenne24,6 ±12,509 mg/.Le typage HLA B 27 a été effectué chez 27patients ; il était présent chez 25.9%.La DMO a été faite chez 12 patients, deux avaient une ostéopénie, dix une ostéoporose non fracturaire.

Discussion

La moyenne d’âge de début de la symptomatologie était assez précoce.La SP est 2fois plus fréquente chez l’homme .L’âge de début de la maladie est comparable dans les 2sexes.L’atteinte axiale est 2fois plus fréquente chez l’homme.L’atteinte périphérique est polyarticulaire, symétrique, les articulations les plus fréquemment touchées : le genou et la hanche.La coxite est indépendante du type de MICI, L’appartenance au groupe HLA B 27 n’est pas aussi fréquente.

Conclusion

à quelques différences prés la spondylarthrite des MICI réalise un tableau tout à fait comparable à celui d’une SPA primitive.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM