Poster électronique

PC.07 - Modifications physico-chimiques du tissu osseux dans l’ostéonécrose des maxillaires liée aux bisphosphonates
C Olejnik (1); G Falgayrac (1); A During (1); MH Vieillard (1); JM Maes (1); B Cortet (1); G Penel (1); PMOI EA4490 - (1) Lille - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 23 fois.
Résumé
Introduction

Utilisés dans le traitement des pathologies résorptives osseuses excessives, les biphosphonates (BP) augmentent la masse et la densité de minéralisation osseuse. Ils présentent une forte affinité pour l'os notamment pour les sites à fort remodelage. Cependant leurs effets au long terme augmentent la minéralisation secondaire et influencent la qualité osseuse. Les conséquences de leur incorporation, en particulier dans des sites osseux à fort remodelage comme les maxillaires, restent encore à élucider. Ce travail se propose d’étudier par microspectrométrie Raman l’impact des BP sur les modifications physico-chimiques osseuses à partir de séquestres d’ostéonécrose des maxillaires (ONM) liée aux BP.

Matériels et Méthodes

Des séquestres osseux spontanément expulsés (groupe BP, n = 24) de patients souffrant d’ONM ont été analysés. Les patients étaient traités par BP pour des pathologies bénignes (ostéoporose traitée par alendronate et/ou ibandronate) ou malignes (myélome ou métastases osseuses traités zoledronate et/ou pamidronate). Ils sont comparés à des pièces anatomiques de mandibules (groupe CTL, n = 24).
Les analyses Raman sont réalisées sur un microspectromètre Labram (Horiba Gr, Jobin Yvon, Lille, France). Les paramètres physicochimiques suivants ont été évalués : le rapport minéral/organique, le contenu en protéoglycanes (PG) comme témoin de l'initiation de la minéralisation, le contenu en monohydrogène phosphate (HPO4) inversement corrélé à la maturité minérale, la cristallinité, et la substitution en carbonates.

Résultats

Le groupe BP est caractérisé par : l’augmentation significative du rapport minéral/organique (+12%, P<0.005) et du contenu en HPO4 (+42%, P<0.005) et la diminution significative du contenu en PG (-35%, P<0.0001) et de la cristallinité (-2%, P<0.0001). La carbonatation est inchangée.

Conclusion

Cette étude met en évidence une minéralisation excessive des séquestres d’ONM en comparaison avec des contrôles sains. Les modifications du rapport minéral/organique et du contenu en PG indiquent que le dépôt minéral initial et les processus de minéralisation secondaire sont favorisés.
Les variations de la cristallinité et du contenu en HPO4 indiquent des modifications structurales du contenu minéral dus à l’incorporation des BP impactant la perfection cristalline et la maturité minérale.
En conclusion, le profil de minéralisation et l’organisation cristalline sont altérés au sein des séquestres d’ONM sous l’influence des BP.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM