Poster électronique

Ma.47 - Fasciite nécrosante des jambes d'origine inconnue responsable d'une double amputation
S El Herrar (1); FZ Alaoui (1); K Echchilali (1); M Moudatir (1); H El Kabli (1); M Elbouchikhi (1); A Khadir (1); H Kassimi (1); F Lmidmani (1); A Elfatimi (1); - (1) Casablanca - Maroc;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 30 fois.
Résumé
Introduction

La fasciite nécrosante ou récemment appelée dermo-hypodermite bactérienne nécrosante profonde est définit par l’infection des tissus cellulaires sous-cutanés. C’est une affection rare mais particulièrement grave pouvant mettre en jeu le pronostic vital du patient. Nous rapportons un cas de fasciite nécrosante des deux jambes qui a évolué rapidement vers l’amputation. L’originalité de ce travail étant dans l’exposition d’une complication aussi redoutable de la fasciite, ainsi que dans l’analyse du devenir fonctionnel et de la qualité de vie après une intervention par appareillage.

Observation

Il s’agit d’une patiente âgée de 40 ans, sans antécédents notables, qui a été admise au service de médecine interne pour bilan étiologique d’une thrombose veineuse profonde du membre inférieur gauche étendue jusqu’à la veine iliaque primitive. Le bilan de thrombophilie s’est avéré négatif. L’évolution a été marquée par l’installation rapidement progressive d’une fasciite nécrosante des deux jambes avec au prélèvement bactériologique un staphylococcus aureus. Le traitement a consisté en une triple antibiothérapie, mais devant la non amélioration, une amputation bilatérale des jambes s’est imposée. Une double prothèse a été proposée après cicatrisation des moignons avec un suivi en médecine physique et de réadaptation.
Le résultat fonctionnel à six mois de l’appareillage a été jugé sur les paramètres suivants : l’équilibre évalué par le Time Up and Go test, la déambulation jugée par le test de 2 minutes et le score de Houghton et la mesure de l’autonomie évaluée par l’indice de Barthel. Chez notre patiente, nous avons noté une amélioration modeste des différents volets étudiés à cause de non observance de la rééducation par manque de moyens.

Discussion

La fasciite nécrosante une affection rare de diagnostic initial difficile en raison des nombreuses affections dermatologiques qu’elle peut simuler à ce stade. Son évolution est rapide et dramatique d’où la nécessité d’une prise en charge rapide des patients dans un cadre de coopération multidisciplinaire. Les chiffres de mortalité restent préoccupants pour des raisons de retard de diagnostic et le terrain sur lequel elle survient.

Conclusion

La fasciite nécrosante est une affection grave dont l’étiologie n’est pas toujours évidente et dont l’issue peut être redoutable conduisant parfois à l’amputation, celle-ci est une source majeure de handicap et de perte d’autonomie. Le développement notable des matériaux et des possibilités d’appareillage au cours de ces vingt dernières années a rendu cette alternative intéressante.

remonter
60
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM