Poster électronique

Di.26 - Effets bénéfiques et synergiques du curcuma, du thé vert et du collagène hydrolysé sur des chondrocytes bovins cultivés en monocouche
F Comblain (1); C Sanchez (1); C Lambert (1); S Serisier (2); Y Henrotin (1); - (1) Liège - Belgique; (2) Aimargues - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 26 fois.
Résumé
Introduction

Cette étude avait pour objectif de rechercher les effets du curcuma, du thé vert et du collagène hydrolysé, seul ou en combinaison, sur l’expression de gènes et la production de médiateurs inflammatoires et cataboliques par des chondrocytes bovins primaires.

Matériels et Méthodes

Les chondrocytes bovins primaires étaient cultivés en monocouche jusqu’à confluence et ensuite incubés en absence ou en présence d’interleukine‑1beta (IL-1β) recombinante porcine (10-10 M) et avec ou sans un extrait de curcuma, un extrait de thé vert et du collagène hydrolysé, à la concentration de 12.5 µg/ml. Les composés étaient ajoutés seuls ou combinés par deux ou trois. La viabilité cellulaire était déterminée en mesurant la libération de lactate déshydrogénase. Après 24 h d’incubation, l’expression des gènes codant pour l’interleukine-6 (IL-6), la NO synthase inductible (iNOS), la cyclooxygénase 2 (COX-2), les métalloprotéases 3 (MMP-3), ADAMTS4 et ADAMTS5 était déterminée par PCR en temps réel. Après 48 h d’incubation, la production d’oxyde nitrique (NO) était quantifiée.

Résultats

La viabilité cellulaire n’était pas affectée par ces composés, ni par l’IL‑1β. L’extrait de curcuma seul inhibait la production de NO (p<0.0001), stimulée par l’IL‑1β, et inhibait l’expression des gènes codant pour IL-6 (p<0.0001), iNOS (p<0.0001), MMP-3 (p = 0.0011) et ADAMTS4 (p = 0.0279), stimulée par l’IL‑1β. L’extrait de thé vert et le collagène hydrolysé, ajoutés seuls, n’inhibaient pas la synthèse des médiateurs inflammatoires et cataboliques. Lorsqu’ils étaient combinés, l’extrait de curcuma, l’extrait de thé vert et le collagène hydrolysé inhibaient l’effet stimulant de l’IL-1β sur la production de NO (p<0.0001) et l’expression des gènes IL-6 (p<0.0001), iNOS (p<0.0001), MMP-3 (p<0.0001) et ADAMTS4 (p = 0.001), avec une plus grande amplitude que l’extrait de curcuma seul. L’expression des gènes COX-2 et ADAMTS5 n’était pas inhibée par les composés ajoutés séparément, Par contre, la combinaison des 3 composés était efficace sur ces paramètres (p = 0.0012 et p = 0.248, respectivement).

Conclusion

Ces résultats in vitro montrent que le curcuma, le thé vert et le collagène hydrolysé agissent de manière synergique pour inhiber la production de médiateurs inflammatoires et l’expression de gènes impliqués dans le catabolisme et l’inflammation. Il s’agit d’une base pré-clinique pour entreprendre l’évaluation de ces composés in vivo chez l’animal.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM