Poster électronique

Di.17 - Association entre la masse corporelle et la qualité de vie chez les sujets atteints d’arthrose symptomatique de hanche de la cohorte KHOALA
L Renaudin (1); J Pouchot (2); F Guillemin (3); AC Rat (3); - (1) Nancy - France; (2) Paris - France; (3) Vandoeuvre-Lès-Nancy - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 21 fois.
Résumé
Introduction

Il existe peu d’études sur la qualité de vie liée à la santé (QVLS) et ses déterminants chez des sujets atteints de coxarthrose symptomatique. L’objectif était d’étudier la relation entre la masse corporelle et la QVLS, de déterminer l’impact des comorbidités cardiovasculaires et de la précarité sociale sur la QVLS, ainsi que leurs éventuelles interactions. Enfin, nous avons examiné l’impact de la masse corporelle sur l’évolution de la QVLS.

Patients et Méthodes

Nous avons utilisé les données des 3 premières années de suivi de la cohorte KHOALA (Knee and Hip Osteoarthritis Long-term Assessment). La QVLS était évaluée à l’inclusion et au cours du suivi par deux questionnaires : un générique, le SF-36 et un spécifique, l’AMIQUAL (Arthrose des Membres Inférieurs et Qualité de vie). L’indice de masse corporelle (IMC), la présence de comorbidités cardiovasculaires (évaluée par le score de Groll), et le statut socioéconomique (évaluée par le score EPICES) ont été collectés à l’inclusion. Nous avons utilisé des régressions linéaires multiples et des modèles mixtes pour étudier les facteurs associés à la QVLS à l’inclusion et les facteurs prédictifs de la QVLS au cours du temps, respectivement.

Résultats

Au total, 222 sujets atteints d’arthrose de hanche étaient inclus dans la cohorte. A l’inclusion, l’IMC moyen (SD) était de 26.9 (4.4) kg/m² ; 37 sujets (17.1%) avaient au moins une comorbidité cardiovasculaire et 41 sujets (20.9%) étaient considérés comme précaires. Une QVLS diminuée était associée à l’augmentation de l’IMC dans les dimensions physiques et douleur (β = -1,5 ; p = 0.02 et β = -0,6 ; p = 0.00025 pour les dimensions limitations physiques et douleur du SF-36) et au statut social précaire dans les dimensions mentales, (β = -19,6, p< 0.0031 et β = -9,5, p< 0.0009 pour les dimensions limitations mentales et santé mentale du SF-36). Aucune association significative entre la présence de comorbidité cardiovasculaire et une QVLS diminuée n’a été retrouvée. La relation entre l’IMC et la QVLS n’était modifiée ni par la présence de comorbidité cardiovasculaire ni par le statut précaire. L’IMC n’était pas significativement associé à l’évolution de la QVLS.

Conclusion

Il existe une association négative entre la masse corporelle et la QVLS chez les sujets atteints d’arthrose de hanche, indépendamment des comorbidités cardiovasculaires et du statut précaire. Cette association est très modérée. L’IMC n’avait pas d’effet sur l’évolution de la QVLS.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM