Poster électronique

Di.23 - Prévalence de l’arthrose des genoux et des mains chez les femmes de la localité de Douéra (Alger) : étude épidémiologique menée en population
C Haouichat (1); F Lekhal (1); S Mellal (1); MF Aiche (1); EH Djoudi (1); - (1) Douéra - Algerie;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 63 fois.
Résumé
Introduction

L’arthrose est une pathologie très répandue qui constitue le motif de consultation le plus fréquent en rhumatologie et source d’handicap fonctionnel considérable ; En Algérie nous disposons de peu de données concernant cette prévalence, et peu d’études prospectives tenant compte à la fois de la symptomatologie clinique et du suivi radiologique de l’arthrose sont menée en population, c’est dans cette perspective que nous avons jugé utile de mener une étude épidémiologique en population dans la localité de Douéra (Alger) à la recherche de la prévalence de la gonarthrose et de l’arthrose des mains chez les femmes de 50 ans et plus. Nous vous présentons les résultats.

Résultats

Quatre cent (400) femmes sont incluses dans l’étude, l’âge moyen 61 ± 8,72 ans (extrêmes : 50- 85 ans) ; l’arthrose des genoux est retrouvée chez 84 femmes, et l’arthrose des mains chez 127 femmes ; la prévalence de la gonarthrose radio clinique est estimée à 21% (IC à 95% : 16 % - 26 %), l’âge moyen est de 64,6±9,23 ans, dix-neuf femmes sur quatre-vingt-quatre, soit 22,6% sont issues d’un milieu rural et 90% sont sans activité professionnelle. L’ IMC moyen est de 30,07± 5,99kg/m2 Toutes les femmes présentant une gonarthrose sont ménopausées avec l’âge moyen de ménopause de 46,6 5± 5,29 ans, l’ostéoporose densitométrique est retrouvée chez 30 femmes, soit 35,7%. L’arthrose est connue et traitée dans 69% des cas. Les indices algofonctionnels de WOMAC et de Lesquene sont en moyenne respectivement de 26,07± 16,12 et de 10,07 ±4,87. L’arthrose des mains est retrouvée chez 127 femmes, soit 31,7% (IC à 95% : 29,7% - 33,7 %) avec l’indice moyen de Dreiser à 3,2 ± 4,80.
Parmi les facteurs de risque recherchés ceux liés à la survenue de l’arthrose sont l’âge (p<0,0016), l’IMC (p<0,040), le diabète type II (p<0,05).

Conclusion

L’arthrose des genoux et des mains semble fréquente et grave dans notre étude, la prévalence est comparable aux estimations provenant des études menées dans les autres populations et l’étude des facteurs de risque mérite d’être validé par une étude de plus grande envergure.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM