Poster électronique

Lu.177 - Psoriasis cutané : quand le dermatologue doit-il demander l’avis du rhumatologue ?
F Roux (1); D Lons-Danic (1); M Janier (1); P Breville (1); J Cohen-Solal (1); C Villoutreix-Claudel (1); S Durieux Mehlman (1); G Rajzbaum (1); - (1) Paris - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 40 fois.
Résumé
Objectif

Chez un patient atteint de psoriasis, reconnaître le rhumatisme psoriasique (RP) n’est pas toujours aisé ; de plus, toute douleur articulaire n’est pas toujours liée au psoriasis. Des auto questionnaires destinés aux patients, comme le PASE, PEST et ToPAS existent, ont une faible sensibilité et ne sont pas validés en version française. Le but de ce travail est d’évaluer l’utilité d’un questionnaire simple, soumis par les dermatologues aux patients, pour dépister les manifestations et proposer ou éviter une consultation rhumatologique.

Patients et Méthodes

Tous les patients vus de façon consécutive depuis septembre 2012 par les dermatologues à l’hôpital Saint-Joseph pour un psoriasis cutané ont été évalués. Tous (y compris ceux qui ont répondu non à toutes les questions) ont ensuite été revus par le rhumatologue.
Questionnaire utilisé (1)
1. Avez-vous eu mal aux genoux, poignets, mains et/ou pieds ? Si oui :
- Ces articulations étaient-elles gonflées ? Oui/non
- Les douleurs vous réveillaient-elles la nuit ? Oui/non
- Ces articulations étaient-elles raides le matin ? Oui/non
2. Avez-vous souffert de douleurs lombaires, dorsales et/ou cervicales ? Si oui :
- Ces douleurs vous réveillaient-elles la nuit ? Oui/non
- Ces douleurs s’accompagnaient-elles d’une raideur le matin ? Oui/non
3. Avez-vous souffert de douleurs dans les fesses ou de sciatique ? Si oui :
- Ont-elles été à droite et à gauche ?
- Ces douleurs vous réveillaient-elles la nuit ? Oui/non
- S’accompagnaient-elles d’une raideur le matin ? Oui/non
4. Avez-vous souffert du thorax, y compris en le touchant ? Oui/non.

Résultats

77 patients ont ainsi été interrogés (49 hommes et 28 femmes), d’âge moyen de 41 ans. Parmi eux, 8 avaient un RP connu et n’ont donc pas été soumis au questionnaire. 27 patients ont répondu « non » à toutes les questions. 18 ont été revus en consultation de rhumatologie et aucun d’entre eux n’avait de symptôme justifiant des explorations rhumatologiques complémentaires. Les 9 autres patients ne sont pas venus à la consultation de rhumatologie. 42 patients ont répondu « oui » à au moins l’une des questions. Parmi ces patients, le diagnostic de RP a été retenu chez 6 d’entre eux (selon les critères de CASPAR). Chez 33 patients, un diagnostic différent a été retenu (18 douleurs mécaniques lombaires, 8 cas d’arthrose, 2 tendinites, 2 cas de syndrome fémoro patellaire, 2 pathologies méniscales, 1 chondrocalcinose articulaire). 3 patients ne sont pas revenus.

Conclusion

La prévalence du rhumatisme psoriasique dans notre étude est de 18 %, ce qui est comparable aux données de la littérature, dont 8,7 % de nouveaux diagnostics. Le test est très sensible mais peu spécifique (35%). Par contre la valeur prédictive négative est de 100%. En cas de réponse « non » à toutes les questions posées, l’avis du rhumatologue n’est pas utile.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM