Poster électronique

Lu.136 - Influence des événements de vie traumatisants sur l’activité des spondylarthrites : analyse des données de la Cohorte CoEnv 2
G Luo (1); PY Boelle (1); C Turbelin (1); R Said Nahal (2); N Zeboulon-Ktorza (3); MA d'Agostino (2); S Kerneis (1); T Hanslik (2); M Breban (2); - (1) Paris - France; (2) Boulogne-Billancourt - France; (3) Levallois-Perret - France;
26ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 25 fois.
Résumé
Introduction

La contribution relative des facteurs environnementaux au déclenchement et / ou la progression de la spondylarthrite (SpA) reste mal caractérisée. Un lien entre l'activité de la maladie et les événements de vie stressants a été montré précédemment. L'objectif de cette étude était de préciser les types d'événement de vie liés à l'activité de la maladie.

Patients et Méthodes

Une cohorte prospective d'adultes atteints de SpA a été suivie pendant deux ans. Les patients se sont connectés à un site web sécurisé tous les mois pour compléter un auto-questionnaire. Les éventuelles expositions à un événement de vie stressant étaient rapportés via un questionnaire standardisé détaillé. Leur impact était évalué sur une échelle visuelle numérique (EVN) de 0 (aucun impact) à 10 (pire impact imaginable). L’activité de la SpA était mesurée lors de chaque connexion par l’échelle BASDAI (Bath Ankylosing Spondylitis Disease Activity Index). Les changements de BASDAI des mois avec et sans événement ont été calculés pour chaque patient. Les moyennes de ces changements ont été comparées.

Résultats

301 patients ont participé, 3,896 questionnaires mensuels ont été remplis. Comparativement aux mois sans événements, les mois durant lesquels survenaient un événement de vie stressant brutal et inattendu (catastrophes naturelles, vol ou agression par exemple) étaient associés à une augmentation du BASDAI de 0,58 [IC 95% : 0,36 ; 0,80] (p<0,001). Les événements notés les plus négativement sur l’EVN s’accompagnaient d’une plus grande augmentation incidence (0,68 [0,38 ; 0,99] pour une VNS ≥ 5, et de 1,03 [0,28 ; 1,79] pour une VNS ≥ 9). Parmi les événements de vie stressants non brutaux, seuls les événements liés au travail s’accompagnaient d’une augmentation du BASDAI (0,40 [0,10 ; 0,70] ).

Conclusion

Parmi les événements de vie stressants, seuls les événements traumatisants soudains et inattendus ont un impact sur l'activité de la maladie chez les patients atteints de SpA. Des analyses complémentaires permettront de déterminer la durée de ces effets.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM