Poster électronique

Di.159 - Étude de l’efficacité et de l’observance des orthèses de main et de poignet à visée rhumatologique en pharmacie d’officine
FA Allaert (1); - (1) Dijon - France;
26ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 42 fois.
Résumé
Introduction

Les études conduites en pharmacie sur l’efficacité et l’observance des dispositifs médicaux délivrés permettent d’éviter les biais de recrutement et de suivi auxquels sont exposées les études observationnelles conduites par les médecins prescripteurs.

Patients et Méthodes

Etude conduite sur un échantillon représentatif de pharmaciens d’officine répartis sur l’ensemble du territoire. Chaque pharmacien devait recruter les 10 premiers patients âgés de plus de 18 ans auxquels ils délivraient une orthèse de main ou de poignet. Il remplissait une fiche à l’officine et remettait au patient un autoquestionnaire à retourner après 15 jours directement au centre d’analyse des données à l’aide d’une enveloppe T. Les signes cliniques étaient évalués sur des échelles visuelles analogiques de 0 à 100 et leurs évolutions entre l’inclusion et J15 sont décrites par moyenne et écart-type et comparée par des tests t de student sur séries répétées. L’observance est décrite en fonction de la fréquence du port quotidien diurne et nocturne par effectif et pourcentage ; les facteurs susceptibles de l’influencer ont été identifiés par des analyses en régression logistique.

Résultats

581 patients âgés de 52±16 ans, de sexe féminin pour 68,1% d’entre eux ont été inclus dans l’étude. La douleur datait de moins de 15 jours dans 26,4% des cas et était apparue progressivement chez 75,6% des patients. Au terme de 15 jours de suivi, la douleur diurne diminuait de 61±18 à 37±25 (-37,6%) (p<0,0001), le retentissement sur les activités professionnelles de 67±23 à 50±30 (-25,5%) (p<0,0001), sur les activités domestiques de 67±22 à 50±30 (-25,6%) (p<0,0001) et sur les loisirs de 64±24 à 49±31 (-24,9%) (p<0,0001). Les orthèses ont été portées tous les jours par 72,1% des patients et toutes les nuits par 63,9%. L’observance diurne et nocturne est significativement influencée par le fait qu’il s’agit d’un premier épisode douloureux OR 2,0 [1,0 ; 3,8] (p : 0,045) et d’intensité importante OR 2,8 [1,3 ; 5,9] (p : 0,006).

Discussion

Les orthèses apportent un soulagement important et rapide aux patients d’autant plus marqué qu’il s’agit d’un premier épisode et que son intensité douloureuse est importante. L’odd ratio de 2,0 en faveur d’une bonne observance du caractère « premier épisode » suggère qu’il pourrait être intéressant de prescrire l’orthèse le plus tôt possible face à des douleurs de la main et du poignet de nature rhumatologique plutôt qu’en deuxième intention après échec des thérapeutiques médicamenteuses comme c’est souvent le cas. De plus, ceci pourrait contribuer à éviter des prescriptions d’AINS et/ou de protecteurs gastriques. De plus chez ces patients qui avancent en âge, cette diminution de consommation s’inscrit en conformité avec les recommandations en vigueur. Absence d’évaluation clinique médicale et le fait que cette étude repose sur l’appréciation du ressentit clinique constitue une limite à la pertinence de cette étude.

Conclusion

Les orthèses de main et de poignet apportent un soulagement rapide et important aux patients et doivent être considérés plus comme des traitements physiques de première intention plutôt que des traitements de seconde intention après échec des moyens médicamenteux.

remonter
61
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM