Poster électronique

Lu.140 - Modèle Coût-Efficacité comparant Abatacept à Rituximab dans la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) en France
L Gossec (1); P Goupille (2); A Saraux (3); B Bregman (4); E Boccard (4); D Dupont (5); A Béresniak (6); - (1) Paris - France; (2) Tours - France; (3) Brest - France; (4) Rueil-Malmaison - France; (5) Braine-L'Alleud - Belgique; (6) Genève - Suisse;
21ème Congrès
Poster préféré des congressistes
Poster
5
1 votes.
Vu 101 fois.
Résumé
Objectif

De nouvelles thérapies biologiques (bio) offrent une alternative aux rhumatologues et un espoir aux patients (pts) atteints de PR d'activité modérée à sévère, avec réponse inadéquate aux anti-TNF. L'objectif de cette étude était d'évaluer le rapport coût-efficacité (C/E) d'abatacept (Aba) et rituximab (Rtx) administrés en séquences de traitement biologique chez des pts atteints de PR, ayant eu une réponse inadéquate à un anti-TNF.

Matériels et Méthodes

Un modèle avancé fut développé pour évaluer le rapport C/E de deux stratégies biologiques chez des répondeurs inadéquats à l'étanercept : A − Aba suivi d'adalimumab (si réponse inadéquate à Aba) ; B − Rtx suivi d'adalimumab (si réponse inadéquate à Rtx). Deux critères pertinents d'efficacité ont été utilisés : état de faible activité de la maladie (LDAS : DAS28£3.2) et rémission (R : DAS28<2.6). Les estimations d'efficacité d'Aba et Rtx ont été dérivées d'étues publiées, en postulant des populations similaires de pts. L'efficacité globale a été exprimée en jours théoriques (TEND) attendus en R ou LDAS au bout de 2 ans. Les coûts directs de la PR ont été dérivés d'un modèle de coûts basé sur les catégories de DAS28. En utilisant des cycles de 4 x 6 mois, les coûts en médicament furent estimés selon posologie recommandée. En postulant une réponse prolongée sur des cycles de 6 mois, l'intervalle de retraitement par Rtx a été fixé à 6 mois. Des simulations de Monte-Carlo ont généré des valeurs moyennes ± écart-type des coûts, de l'efficacité, et du rapport C/E moyen à 2 ans. Des tests de significativité furent effectués pour confirmer les différences.

Résultats

En utilisant le critère LDAS, la Stratégie A (Aba en 2ndbio) était significativement plus efficace sur 2 ans versus (vs) la Stratégie B (Rtx en 2nd bio), avec 134 vs 107 TEND en LDAS (p<0.01). Les rapports C/E moyens ont montré des coûts médicaux globaux par TEND significativement plus faibles en LDAS avec A vs B (€212 vs €234 ; p<0.01). En utilisant le critère R, A (aba en 2nd bio) était significativement plus efficace à 2 ans vs B (Rtx en 2nd bio), avec 61 vs 37 TEND en R (p<0.01). Les rapports C/E moyens ont montré des coûts médicaux globaux par TEND significativement plus faibles en rémission avec la Stratégie A vs la Stratégie B (€446 vs €642 ; p<0.01).

Conclusion

Ce modèle robuste et innovant est le premier à utiliser LDAS et R pour comparer des stratégies biologiques en France, en cohérence avec les objectifs de traitement de la PR. Les résultats suggèrent que lorsqu'il est utilisé en tant que second biologique après une réponse inadéquate à un anti-TNF, l'Aba apparaît significativement plus efficace et C/E que le Rtx.

remonter
47
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM