Poster électronique

Ma.134 - Arthrite septique à Streptocoque : A propos de 14 cas et revue de la littérature
S Djennane (1); C Rosenberg (1); JP Sollet (1); F Le Turdu (1); F Levy-Weil (1); - (1) Argenteuil - France;
21ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 67 fois.
Résumé
Objectif

Evaluer la fréquence et les caractéristiques de l'arthrite septique à streptocoque.

Patients et Méthodes

Etude rétrospective portant sur 47 patients hospitalisés pour une arthrite septique documentée bactériologiquement, admis dans le service de Rhumatologie du Centre Hospitalier d'Argenteuil de janvier 2002 à juin 2008.

Résultats

Sur 47 cas d'arthrites septiques affirmées, 14 étaient à streptocoque, 22 à Staphylococcus aureus (dont 5 méticilline résistant), 8 à bacille gram négatif, 2 à Pseudomonas aeruginosa, 1 à Pasteurella multocida.
Parmi les patients atteints d'une arthrite à Streptococcus, 50% étaient âgés de plus de 60 ans, avec une majorité de femmes (9F/ 5H) et il était retrouvé des facteurs de risque (diabète, polyarthrite rhumatoïde, prothèse articulaire) chez 64,2% des cas. Le genou était la localisation la plus fréquemment touchée (42,8%) suivie du rachis lombaire (28,5%). L'atteinte était monoarticulaire dans 85,7% des cas. Le délai diagnostic était trés variable, en moyenne d' 1 mois dans 6 cas.
Une bactériémie était présente chez 6 patients, l'apyrexie était retrouvée dans 5 cas. La CRP variait de 10 à 537 mg/l.
L'identification du streptocoque a permis d'objectiver les espèces suivantes : Streptococcus pneumoniae (n = 6) dont 1 à sensibilité diminuée aux bêta lactamines, groupe B (n = 3), groupe D (n = 1), groupe G (n = 1), non groupables (n = 3).
Des complications sont survenues chez 5 patients (35,7%) dont 2 décès.

Conclusion

Dans notre étude, 30% des arthrites septiques étaient à Streptocoque, venant en deuxième position après Staphylococcus aureus. Parmi les nombreuses espèces de streptocoque, Streptococcus pneumoniae est l'agent causal le plus fréquemment retrouvé. L'évolution est généralement favorable sous antibiothérapie de type pénicilline G ou céphalosporine de 3ème génération. Néanmoins il est important de rester prudent devant l'émergence de souches de sensibilité diminuée à la pénicilline obligeant à modifier la stratégie thérapeutique.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM