Poster électronique

Lu.69 - Adhésion aux recommandations de l’EULAR et de l’OARSI pour le traitement de la coxarthrose et de la gonarthrose en pratique quotidienne
D Van Linthoudt (1); P Kurmann (1); - (1) La Chaux-De-Fonds - Suisse;
21ème Congrès
Poster
4,5
2 votes.
Vu 153 fois.
Résumé
Introduction

Le traitement de la coxarthrose et de la gonarthrose reste propre à chaque praticien bien que des recommandations thérapeutiques aient été proposées par l'American College of Rheumatology, l'European League Against Rheumatism (EULAR) et l'Osteoarthritis Research Society International (OARSI). Le but de cette étude a été d'évaluer l'adhésion aux recommandations de l'EULAR (1) et de l'OARSI (2) dans la pratique courante.

Matériels et Méthodes

Un questionnaire a été envoyé en mars 2008 à tous les médecins généralistes (MG = 23), internistes (MI = 22), orthopédistes (ORTH = 8) et rhumatologues (RHUM = 3) des districts du Locle et de La Chaux-de-Fonds (population ±55'000 habitants) du canton de Neuchâtel. Le questionnaire, anonyme, concernait quelques données démographiques des praticiens et leur adhésion aux 10 recommandations de l'EULAR et 25 recommandations de l'OARSI pour le traitement de la coxarthrose et de la gonarthrose. L'adhésion a été exprimée par la « force d'acceptation » (FdA), basée sur une évaluation semi-quantitative (1 à 5/5) quant à l'application ou l'intérêt à appliquer ces recommandations si elles n'étaient pas encore connues. Les résultats ont été exprimés en pour-cent afin de les comparer à la « force de recommandation » établie par l'EULAR et l'OARSI.

Résultats

Vingt-trois questionnaires (41%) ont été renvoyés. Sept des 10 MG, 1 des 6 MI, 1 des 4 ORTH ayant répondu et tous les RHUM connaissaient et appliquaient certaines recommandations de l'EULAR. Seuls, 1 MG, 1 ORTH et 1 RHUM connaissaient les recommandations de l'OARSI. La FdA était légèrement moins bonne pour les MG et MI que pour les ORTH et RHUM tant pour les recommandations de l'EULAR (85% contre 89%) que pour celles de l'OARSI (73% contre 78%). Aucune recommandation de l'EULAR ou de l'OARSI n'a obtenu une FdA complète chez les MG et MI alors que chez les ORTH et RHUM, c'était le cas pour 2 recommandations de l'EULAR et 1 recommandation de l'OARSI. Une FdA ³90% a été atteinte pour 4 recommandations de l'EULAR et 5 recommandations de l'OARSI chez les MG et MI ainsi que pour 6 recommandations EULAR et OARSI chez les ORTH et les RHUM.

Conclusion

Sur cet échantillon de praticiens, la majorité des MG, MI et ORTH ignorait les recommandations de l'EULAR et de l'OARSI pour le traitement de la coxarthrose ou de la gonarthrose. Néanmoins, tant les MG que les ORTH et RHUM adhéraient à la majorité d'entre elles, parfois avec un pourcentage élevé. Un effort pour la diffusion de ces recommandations est donc justifié.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM