Poster électronique

Me.125 - Métastases musculaires : à propos de 4 observations originales
E Jean (1); L Chiche (1); AL Chetaille (2); A Kousmenko (1); R Jean (1); JM Durand (1); P Lafforgue (1); JR Harlé (1); T Pham (1); - (1) Marseille - France; (2) Québec (Québec) - Canada;
21ème Congrès
Poster
3,7
6 votes.
Vu 145 fois.
Résumé
Introduction

Les métastases musculaires sont rares. Les mécanismes conduisant ou non à leur survenue sont incertains. Cependant, elles restent un mode de révélation possible d'une néoplasie primitive jusqu'alors non diagnostiquée. Les 4 nouveaux cas que nous rapportons sont originaux de par la localisation musculaire et/ou la nature de la néoplasie primitive.

Patients et Méthodes

Cas 1 : Femme de 60 ans, tabagique active, hospitalisée pour altération de l'état général (AEG) dans les suites d'une péricardite. Le diagnostic d'adénocarcinome pulmonaire métastatique (cérébrales, osseuses, péricardique) est porté par biopsie d'une métastase au niveau du biceps gauche. Cas 2 : Femme de 53 ans avec rachialgies inflammatoires et douleur de cheville gauche post traumatique. On découvre de multiples métastases du squelette axial et de la ceinture pelvienne d'un histiocytofibrome malin. Cas 3 : Homme de 74 ans hospitalisé pour AEG associée à des lombalgies gauches intenses. Le scanner objective dans le même temps un adénocarcinome bronchique avec envahissement métastatique musculaire para-vertébral gauche. Cas 4 : Femme de 75 ans, aux antécédents de cancer du col utérin avec métastase diaphragmatique 10 ans auparavant, est hospitalisée pour sciatalgie gauche rebelle. Le bilan retrouvera des métastases osseuse, pulmonaire et musculaire d'une récidive utérine.

Résultats

Dans les 4 cas rapportés, la découverte du cancer primitif était concomitante de la découverte des métastases musculaires. Dans 2 cas le primitif était un cancer broncho-pulmonaire, mais dans les 2 autres, il s'agissait d'un primitif plus atypique : un cancer de l'utérus et un histiocytome fibreux malin. L'anatomopathologie a été fournie par une biopsie de la métastase musculaire dans 3 des cas. Les localisations étaient uniques (biceps gauche, muscles para vertébraux gauches, diaphragme), ou multiples. Le pronostic de ces lésions est celui d'une maladie évoluée : si l'un des patients a survécu plus de 5 ans, deux sont décédés dans les 2 mois suivant le diagnostic (le recul est seulement de 3 mois pour le 4eme).

Discussion

La prévalence des métastases musculaires a été évaluée à 16%. Les cancers primitifs les plus souvent incriminés sont les cancers du poumon, de l'appareil génito-urinaire, de la sphère ORL et les hémopathies malignes. Les techniques d'imagerie actuelles sont d'une grande aide pour le diagnostic et la réalisation des biopsies.

Conclusion

Les métastases musculaires sont rares mais ne doivent pas être oubliées dans les présentations initiales possibles d'une néoplasie.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM