Poster électronique

Me.72 - Intérêt de l’échographie dans l’exploration des nodules sous-cutanés : à propos d’une observation
B Le Goff (1); P Guillot (1); J Glemarec (1); JM Berthelot (1); Y Maugars (1); - (1) Nantes - France;
21ème Congrès
Poster
1
2 votes.
Vu 527 fois.
Résumé
Introduction

Le développement récent de l'échographie ostéo-articulaire et notamment des sondes à haute fréquence a permis d'améliorer la qualité et la résolution des images. Elle permet une exploration fine des tissus superficiels. Nous rapportons une observation dans laquelle l'échographie s'est avérée plus performante que l'IRM dans le diagnostic étiologique d'un nodule sous-cutané.

Observation

Un homme de 45 ans consulte pour des poussées inflammatoires douloureuses de l'avant-pied droit évoluant depuis 1 an. Il travaille en tant que forestier. Ses symptômes ont débuté en Août 2007 suite à des travaux d'entretien, par une inflammation de l'avant pied d'évolution lentement favorable sous antibiothérapie. Quatre récidives surviennent en 6 mois, d'évolution spontanément favorable, avec apparition secondaire d'un nodule entre le 2ème et le 3ème espace inter-métatarsien. Une radiographie standard de l'avant pied est normale. Une IRM retrouve une formation nodulaire homogène de 5 mm de grand axe, hyper-intense T2 et fortement vascularisée après injection de Gadolinium évoquant un angiome ou une tumeur vasculaire. Une échographie ostéo-articulaire réalisée avec une sonde haute fréquence (15 Mhz) retrouve une formation hypo-échogène avec un signal doppler intense. Au sein de cette zone on note une image hyper-échogène linéaire, de 2 mm de grand axe sans cône d'ombre postérieur. L'hypothèse d'un abcès avec corps étranger d'origine végétale est alors évoquée. Une exérèse chirurgicale du nodule permet de confirmer le diagnostic avec une analyse anatomopathologique retrouvant un tissu de granulation inflammatoire évoquant une réaction à corps étranger.

Discussion

L'exploration de nodules sous-cutanés est un problème rencontré fréquemment dans la pratique du rhumatologue. Grâce à l'utilisation de sondes haute fréquence, l'échographie est capable d'individualiser des éléments de petite taille (de l'ordre du 1/10 de mm) et de donner des informations sur la lésion telles que la taille, la consistance et sa vascularisation. Dans notre observation le caractère très inflammatoire du nodule et la taille du corps étranger (2 mm) rendaient sa visualisation impossible en IRM. L'échographie a ainsi permis d'en faire le diagnostic.

Conclusion

Outre son intérêt dans l'exploration synoviale et tendineuse, l'échographie ostéo-articulaire est un outil intéressant dans l'exploration des nodules sous-cutanés. Le développement des sondes haute fréquence permet d'avoir une résolution d'image élevée. Au vu de son faible coût et de ses performances, l'échographie devrait être l'examen de première intention dans l'exploration des nodules sous-cutanés.

remonter
55
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM