Poster électronique

Me.75 - Le DAS 28 est-il influencé par les résultats de l’échographie?
F Gandjbakhch (1); F Etchepare (1); F Millot (1); C Rosenberg (1); S Arrestier (1); P Bourgeois (1); B Fautrel (1); - (1) Paris - France;
21ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 98 fois.
Résumé
Introduction

De précédentes études ont montré que l'échographie (US) est plus sensible que l'examen clinique pour la détection des synovites et que la présence d'un signal Doppler est prédictive de changement structural. L'objectif de cette étude est de comparer le score « DAS 28-standard » au « DAS28-US » pour déterminer lequel s'avère le plus pertinent pour déterminer l'activité inflammatoire de la polyarthrite rhumatoïde (PR).

Matériels et Méthodes

Tous les patients atteints de PR (critères ACR) adressés en hôpital de jour de rhumatologie pour une adaptation thérapeutique entre mai 2007 et mai 2008 ont bénéficié d'un examen clinique et échographique. Ces examens étaient pratiqués le même jour, en aveugle l'un de l'autre par deux rhumatologues expérimentés. L'échographie était réalisée en mode B (sonde linéaire, 13 MHz) et mode Doppler puissance (PRF 750) bilatéralement aux carpes, MCP 1 à 5, IPP 1 à 5, coudes, épaules, genoux pour déterminer le nombre de synovites en mode B et en mode Doppler. Le « DAS 28-standard » était calculé à partir du nombre de synovites cliniques et le « DAS 28-US » du nombre de synovites détectées par l'échographie sur les 28 articulations prévues pour ce score.

Résultats

52 patients atteints de PR, d'âge moyen 54 ans, de durée moyenne d'évolution de la maladie de 10,3 ans ont été inclus. 43 patients étaient traités par traitement de fond conventionnel, 7 par anti-TNF et 2 ne poursuivaient pas de traitement de fond. Les données des DAS 28 sont résumées dans le tableau. Le « DAS 28-US » était fortement corrélé au « DAS 28-standard » (r = 0,99, p = 0,004349). Malgré le fait que l'échographie détectait significativement plus de synovites que l'examen clinique, la différence entre le « DAS 28-standard » et le « DAS 28-US » était très faible (0.11+/- 0.4, IC 95% [0.01-0.22] ). Il y avait une corrélation modérée entre le « DAS 28-standard » et le nombre de synovites en mode B (r = 0.455, p<0.001) et en mode Doppler (r = 0.494, p<0.001).
9 patients avaient un « DAS 28-standard » inférieur à 3,2 correspondant à une faible activité inflammatoire. Pour 4 d'entre eux, l'échographie détectait plus de synovites que la clinique et pour 5 d'entre eux la présence de synovites avec signal Doppler, ce qui est de prédictif d'évolution structurale. Cependant, le calcul du « DAS 28-US » de ces 9 patients restait inférieur à 3.2.

 

Min

Max

Moy

Deviation st

NAG

0

22

5,98

4,877

Synovites mode B/28 (n)

0

25

7,98

6,670

Synovites Doppler /28(n)

0

22

4,17

5,109

DAS 28-standard

1,05

7,80

4,4288

1,37548

DAS 28-US

1,78

8,52

4,5462

1,43573

Conclusion

Alors que l'échographie détectait significativement plus de synovites que la clinique, il n'y avait qu'une faible différence entre les calculs des « DAS 28-standard » et « DAS 28-US » . Il est nécessaire d'élaborer un score permettant de prendre en compte l'activité inflammatoire détectée au Doppler.

remonter
55
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM