Poster électronique

Ma.145 - Polyarthrite septique à staphylocoque méti-s du sujet immunocompétent : 2 cas
G Avenel (1); N Leon (1); D Alcaix (1); C Zarnitsky (1); - (1) Le Havre - France;
21ème Congrès
Poster préféré des congressistes
Poster
5
1 votes.
Vu 108 fois.
Résumé
Introduction

Les polyarthrites septiques représentent 15 % des arthrites septiques. Elles surviennent le plus souvent sur un terrain prédisposé. Nous rapportons deux cas de polyarthrite septique à staphylocoque doré chez des sujets immunocompétents.

Observation

Cas n°1 : un homme de 54 ans, aux antécédents de ménisectomie du genou gauche en novembre 1999 et d'hypertension artérielle essentielle, a présenté en février 2000 dans les suites d'un déménagement, un tableau de polyarthrite septique (épaule droite, sacro iliite gauche, sterno-claviculaire droite, coude gauche et deux genoux). Les hémocultures et les ponctions des deux genoux ont retrouvé un staphylocoque doré sensible à la méticilline. Les examens biologiques retrouvaient une CRP à 450 mg/l et une hyperleucocytose à 30g/l. L'IRM du bassin confirmait la sacro iléite avec des abcès du psoas et des adducteurs. Un traitement antibiotique a été institué, les abcès musculaires drainés et les genoux lavés. Deux échographies cardiaques ont éliminé une endocardite. L'immunoélectrophorèse des protides retrouvait une gammapathie monoclonale de type IgG lambda. Aucune porte d'entrée n'a été retrouvée. Un remplacement prothétique du genou droit a été réalisé en 2002. Après 8 années de recul, le patient n'a déclaré aucune pathologie, l'immunoglobuline monoclonale a disparu.
Cas n°2 : un homme de 58 ans, aux antécédents de prothèse totale de hanche gauche à 56 ans et de tabagisme actif, a présenté en avril 2008 une douleur de la hanche gauche 48 heures après un effort physique inhabituel. Le tableau s'est complété par une atteinte du poignet gauche, de l'épaule droite, de la hanche droite et du genou droit avec fièvre (38,5°C). Un mois auparavant, le patient avait présenté une plaie de doigt ayant nécessité trois points de suture. La CRPest à 400 mg/l. Un staphylocoque doré sensible à la méticilline était retrouvé sur les liquides de ponction du poignet gauche et du genou droit, dans une collection abcédée de la hanche gauche et sur deux hémocultures. Les radiographies retrouvaient une atteinte destructrice du poignet gauche et de l'épaule droite. Un traitement antibiotique adapté à l'antibiogramme a été institué. Les sérologies VIH, des hépatites étaient négatives. L'électrophorèse et l'immunoélectrophorèse des protides plasmatiques retrouvaient une dysglobulinémie monoclonale de type IgA kappa. À deux mois, l'évolution a été marquée par une destruction radiocarpienne gauche avec une ostéomyélite persistante ainsi qu'une rupture de la coiffe des rotateurs droite.

Discussion

Ces deux patients ne présentaient aucun des facteurs de risque identifiés dans la littérature, avec un recul de 8 années dans le premier cas. Une revue de la littérature ne nous a pas permis d'expliquer cette dissémination bactérienne chez des sujets immunocompétents. Dans nos deux observations, on retrouvait à chaque fois la notion d'effort physique inhabituel.

Conclusion

Les polyarthrites à staphylococcique méti-s du sujet immunocompétent sont des pathologies rares mais sévères dont les mécanismes physiopathologiques méritent d'être précisées.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM