Poster électronique

Me.57 - Prescription d'activités physiques à des fins préventives chez les seniors. Création d'une coordination francilienne
B Verlhac (1); G Pérès (1); F Piette (2); Association Gériatrie et Rhumatologie/Société de Gériatrie et de Gérontologie d'Ile de France - (1) Paris - France; (2) Ivry-sur-Seine - France;
21ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 71 fois.
Résumé
Introduction

Il est actuellement admis que l'activité physique (AP) est susceptible d'améliorer la santé et la qualité de vie des seniors (1). En outre lors de certaines pathologies de l'appareil locomoteur une rééducation par le kinésithérapeute est souvent bénéfique à but curatif et/ou préventif, mais cela n'est que temporaire et le relais de prise en charge est rarement fait. Le plus souvent, le médecin peut conseiller de poursuivre une AP voire sportive (APS), signer « un certificat », mais ne sait pas à qui adresser le patient.
A l'initiative de la Société de Gériatrie et de Gérontologie d'Ile de France (SGGIF), en partenariat avec l'Association Gériatrie et Rhumatologie (AGR), une réunion des divers acteurs d'encadrement des activités physiques des seniors a défini les axes de travail.

Matériels et Méthodes

- Réunion des divers responsables et acteurs de prise en charge des activités physiques en Ile de France (enseignants AP (formés par l'enseignement supérieur et par les fédérations sous l'égide du ministère des sports... ) ; para médicaux ; médecins cardiologues, rééducateurs, rhumatologues, gériatres ;... )
- Présentation des enseignements et activités par chacun.
- Définition des objectifs de la coordination.

Résultats

Actuellement la pratique des activités physiques à des fins préventives chez les seniors est très inégale, mal connue, peu organisée, sans réelle coordination par des acteurs de formation et de compétence très variée, parfois non validée ni labélisée. Il est décidé par la coordination de procéder à :
- La création d'une cartographie de l'offre d'activités physiques adaptées aux personnes âgées en Ile de France
- L'établissement d'une charte de qualité de ces activités.
- La proposition d'un certificat d'aptitude à une/des APS reposant sur l'état de santé du patient, ses pathologies éventuelles, ses motivations, la faisabilité.
Outre l'évaluation clinique, en présence de certains facteurs de risque des examens complémentaires seront conseillés, voire des épreuves d'effort (1) (effectués par des confrères compétents en médecine du sport ). Avec ce certificat, le médecin fait une proposition personnalisée (contrat éducatif) d'APS adaptées (type, fréquence, durée, intensité, suivi) individuelles -à domicile ou non, ou collectives et oriente vers la structure la plus pertinente, en particulier proche du domicile (faisabilité), avec un encadrement para médical et/ou d'éducateur sport-santé.

Discussion

Cette démarche devrait permettre de fournir aux médecins des outils pratiques pour inciter, rendre accessible, faire exécuter et assurer le suivi (modifications, bénéfices ? ) de la pratique d'une activité physique adaptée aux patients âgés.

Conclusion

La prescription d'activités physiques à des fins préventives chez les seniors est actuellement difficile à gérer par les médecins . La création d'une coordination francilienne devrait permettre d'harmoniser une prise en charge efficace.
Ref 1-Conférence de consensus HAS « Activités physiques à des fins préventives » 22 novembre 2005, Nancy.

remonter
52
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM