Poster électronique

Me.63 - Métastase pseudo sarcomateuse d’une néoplasie pulmonaire à double composante histologique : une observation originale
C Compaore (1); R Ghorbel (1); A Kulski (1); S Lemouël (1); V Farrenq (1); X Chevalier (1); - (1) Créteil - France;
20ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 58 fois.
Résumé
Introduction

Le cancer broncho-pulmonaire induit 30-50% des métastases osseuses selon les séries. Ces aspects radiographiques sont caractérisés par une ostéolyse ou plus rarement par une ostéocondensation, habituellement sans réaction périostée. Nous rapportons l'observation originale d'une métastase d'allure radiographique pseudosarcomateuse d'un cancer pulmonaire.

Observation


Il s'agissait d'un patient d'origine magrhébine âgé de 55 ans tabagique à 30 paquets/année qui présentait une douleur de la cuisse droite évolutive et invalidante depuis 3 mois.
L'examen clinique retrouvait une tuméfaction solide à la face interne du 1/3 inférieur de la cuisse, un épanchement articulaire du genou droit modéré et une adénopathie inguinale droite. Il existait une altération de l'état général avec un amaigrissement chiffré à 8 kgsur 3 mois. La CRPétait élevée à 90 mg/l associée à une hyperleucocytose à 13.900/mm. A la scintigraphie osseuse on retrouvait une hyperfixation localisée à la partie inferieure du fémur gauche. La radiographie de la cuisse montrait une lyse osseuse perméative associée à une apposition périostée et une masse dans les parties molles évoquant un sarcome. Cette tumeur était en hyposignal enT1 et en hypersignal T2 avec un fort rehaussement après injection de gadolinium et une extension dans les parties molles. L'histologie après biopsie de la tumeur confirmait sa nature secondaire : carcinome d'origine pulmonaire à double composante : glandulaire et épidermoïde de type adénosquameux. Le patient était adressé en oncologie pour sa prise en charge. Les marqueurs tumoraux étaient très élevés.

Conclusion

Les métastases osseuses avec réaction périostée sont rares et souvent trompeuses. Elles peuvent en particulier en cas de métastase unique révélatrice poser un difficile problème de diagnostic différentiel avec celui d'un sarcome osseux.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM