Poster électronique

Me.09 - Analyse de la réponse à une deuxième biothérapie anti-TNF alpha au cours des spondylarthropathies : 25 observations
E Houvenagel (1); M Vandecandelaere (1); H Luraschi (1); V Ducoulombier (1); - (1) Lomme - France;
20ème Congrès
Poster
1
1 votes.
Vu 74 fois.
Résumé
Objectif

Evaluation de la réponse clinique après changement de biothérapie anti-TNF alpha (switch) au cours des spondylarthropathies (SPT) à partir d'une analyse retrospective de 25 patients.

Résultats

Il s'agissait de SPT primitives dans 18 cas, associées à un psoriasis 5 fois, une maladie inflammatoire digestive 2 fois. Les séquences de traitements étaient les suivantes : infliximab-etanercept : 12 cas, etanercept-infliximab : 4 cas, etanercept-adalimumab : 6 cas, infliximab-humira 3 cas. La première biothérapie anti-TNF était interrompue après un délai moyen de 15 mois ±11. Les causes de changements étaient représentées par une insuffisance d'efficacité 13 fois, un effet secondaire 10 fois, une convenance personnelle (passage de la voie IV à la voie sous-cutanée) 2 fois. L'efficacité de la deuxième biothérapie évaluée sur une réponse ASAS 20% était obtenue chez 8 patients (80% des cas) lorsque l'arrêt du premier traitement était lié à un effet secondaire, alors que la réponse n'était observée chez seulement 2 patients (15 % des cas) si l'arrêt était consécutif à une insuffisance d'efficacité (p = 0,006).

Conclusion

Chez les patients suivis pour SPT dans ce travail, la réponse à une deuxième biothérapie apparait moins bonne lorsque la première biothérapie est interrompue pour insuffisance d'efficacité.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM