Poster électronique

Ma.71 - Évaluation de l’information apportée aux patients traités par anti-TNF alpha pour rhumatisme inflammatoire chronique
C Bollet (1); JM Berthelot (1); J Glémarec (1); P Guillot (1); L Vrignaud (1); Y Maugars (1); - (1) Nantes - France;
20ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 43 fois.
Résumé
Introduction

L’information des patients en rhumatologie a pris une place importante, notamment pour le suivi des biothérapies. Les objectifs de cette étude ont été d’évaluer la qualité de l’information spécifique au traitement anti-TNFα apportée aux patients, de déterminer leur degré de satisfaction et l’impact sur l’autogestion de leur traitement.

Patients et Méthodes

Nous avons envoyé par courrier 500 questionnaires d’évaluation de l’information délivrée pour des patients nouvellement traités par biothérapie pour rhumatisme inflammatoire chronique. Ces questionnaires comprenaient des échelles d’évaluation numérique et des questions ouvertes. Nous avons rétrospectivement comparé ceux qui avaient bénéficié d’une consultation d’entretien thérapeutique lors d’une unique séance de 2 heures avec une infirmière spécialisée avant le début du traitement et les autres patients n’ayant bénéficié que de l’information habituelle lors des consultations médicales.

Résultats

Le taux de réponse était de 68,4% ; 331 questionnaires ont été analysés, dont 195 (59%) venant de patients ayant eu l’entretien. Bien que non randomisés, les groupes « ayant eu l’entretien » et « n’ayant pas eu l’entretien » étaient comparables : âge moyen 50 ± 13 ans, 59% étaient des femmes et majoritairement des polyarthrites rhumatoïdes (53%).
La satisfaction des patients vis à vis de l’information délivrée était significativement plus importante dans le groupe « entretien » (note moyenne : 8,6/10, p<0,05), en particulier dans l’apport de celle-ci concernant la connaissance du traitement et de ses effets indésirables (note moyenne : 7,9/10 dans le groupe « entretien » versus 6,7/10 ; p = 0.0003). En revanche, lors du contrôle de connaissances par la mise en situation avec conduite à tenir, il n’existait de différence significative entre les 2 groupes que pour les soins dentaires (0,7/3 vs 0,5/3 ; p = 0,01), mais pas pour la fièvre ou la chirurgie (0,9/3 vs 0,9/3 ; ns).

Conclusion

Cette étude montre que les patients sont globalement satisfaits de l’information reçue, qu’elle permet d’améliorer les connaissances, mais que la mise en application pratique des actes adaptés à une situation donnée est soit plus difficile à évaluer, soit plus difficile à obtenir. Pour cela, l’information orale pourrait être complétée par des documents écrits et par un suivi personnalisé.

remonter
46
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM