Poster électronique

Lu.134 - Les facteurs influençant le changement de la qualité de vie des patients gonarthrosiques marocains sous anti-inflammatoires non stéroïdiens
I Hmamouchi (1); F Allali (1); H Khazani (1); L Mansouri (1); L Tahiri (1); R Abouqal (2); N Hajjaj-Hassouni (1); - (1) Salé - Maroc; (2) Rabat - Maroc;
20ème Congrès
Poster
3
1 votes.
Vu 67 fois.
Résumé
Objectif

Evaluer la qualité de vie de patients gonarthrosiques à l'état de base et les facteurs influençant la modification de la qualité de vie après traitement par anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Patients et Méthodes

Etude prospective de 131 patients gonarthrosiques avant et après 6 semaines de traitement par AINS. Un questionnaire générique de qualité de vie Euroqol-5D (EQ-5D) et un questionnaire fonctionnel spécifique de la gonarthrose WOMAC ont été utilisé. Une analyse univariée suivie d'une analyse multivariée par régression linéaire multiple a été effectué pour identifier les facteurs déterminants la qualité de vie des patients à l'état de base et ceux liés au changement de la qualité de vie après traitement.

Résultats

94% des patients étaient de sexe féminin, l'âge moyen était de 57 ±10 ans et l'index de masse corporelle (IMC) moyen était de 31 ±5 kg/m2. En analyse multivariée ; à l'état de base, les facteurs associés à une mauvaise qualité de vie étaient : Pour EQ-5D, une hauteur de l'interligne articulaire basse (b = +0.056, p = 0.033) et l'existence de lombalgies associées (b = -0.090, p = 0.001) ; pour le WOMAC, un âge élevé (b = 0.534, p = 0.035), un nombre de grossesse élevé (b = 1.672, p = 0.035) et l'existence de traumatismes antérieurs du genou (b = 10,69 ; p = 0.011). Après traitement, les facteurs prédictifs d'une amélioration de la qualité de vie étaient : Pour EQ-5D, une durée d'évolution courte des gonalgies (b = -0.029, p<0.001) et pour le WOMAC, une hauteur de l'interligne élevée (b = 3.40, p = 0.045) et un niveau d'éducation élevé (b = 10.66, p = 0.048).

Conclusion

Cette étude suggère que :
- les facteurs associés à une mauvaise qualité de vie à l'état de base chez les patients gonarthrosiques seraient une hauteur de l'interligne articulaire basse, l'existence de lombalgies, un âge élevée, un nombre de grossesse élevée et l'existence de traumatismes antérieurs du genou.
- les facteurs prédictifs d'une meilleure réponse aux AINS chez les patients gonarthrosiques seraient une durée d'évolution courte des gonalgies, un niveau d'éducation élevé et une hauteur de l'interligne articulaire élevée.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM