Poster électronique

Ma.03 - Evaluation d'un programme d'activité physique adaptée chez des lombalgies chroniques, ayant bénéficié d'un programme de réhabilitation fonctionnelle du rachis
Y Henchoz (1); P de Goumoens (1); M Norberg (1); R Paillex (1); AKL So (1); - (1) Lausanne - Suisse;
20ème Congrès
Poster
2
2 votes.
Vu 145 fois.
Résumé
Introduction

La lombalgie chronique représente un problème socio-économique et de santé publique majeur dans les pays industrialisés. Elle entraîne des coûts importants aussi bien pour les patients que pour les systèmes de soins1. Parmi différents traitements, la rééducation fonctionnelle du rachis (RFR) semble représenter la meilleure stratégie2. Le but d'une telle rééducation fonctionnelle est l'autogestion ultérieure par le patient de son problème, avec l'aide de son médecin-traitant.
L'objectif de l'étude concerne les patients lombalgiques ayant bénéficié d'une rééducation fonctionnelle du rachis : elle compare l'évolution de leur condition physique sous l'effet d'une prise en charge ultérieure classique ou sous l'effet d'un programme d'activité physique adaptée (PAPA).

Matériels et Méthodes

99 patients lombalgiques chroniques ayant bénéficié d'une prise en charge de rééducation fonctionnelle du rachis durant 3 semaines ont été répartis selon un mode randomisé dans un protocole comprenant un groupe expérimental (PAPA) et un groupe contrôle (suivi classique). Le protocole PAPA incluait 24 séances de rééducation active bihebdomadaire, réparties sur 12 semaines. Chaque séance d'une heure et demie comprenait un échauffement, du renforcement, du réentraînement en endurance cardio-vasculaire et du stretching passif sous la surveillance d'un maître de sport diplômé de l'Université de Lausanne. Les paramètres mesurés comprenaient la force de la musculature propre du tronc (tests de SHIRADO et de sØrensen), la mobilité rachidienne (SCHÖBER modifié-modifié et DISTANCE DOIGTS-SOL) l'endurance cardio-vasculaire (test de BRUCE modifié), l'auto-évaluation par le patient de ses capacités fonctionnelles (test PACT) et de la douleur par une échelle visuelle analogique (EVA), ceci au début et à la fin des 3 semaines de rééducation fonctionnelle ainsi que 3 mois après le début et à la fin de l'étude PAPA. Les questionnaires SF-36 ainsi qu'OSWESTRY étaient remplis à la fin des 3 semaines de rééducation fonctionnelle et à la fin de la prise en charge par le PAPA. Le taux d'activité professionnelle était mesuré au début de la rééducation fonctionnelle du rachis et à la fin du protocole PAPA.
Sur le plan statistique, c'est le test des rangs par paires de WILCOXON (Wilcoxon signed-rank test) et le test de Mann-Whitney qui ont été utilisés dans les groupes et entre les groupe. Le p était déclaré comme significatif en dessous de 0.05.

Résultats

A la fin de la rééducation fonctionnelle du rachis, les deux groupes montraient une amélioration significative de tous les paramètres mesurés sauf le Schöber modifié-modifié. Il n'y avait pas de différence entre les groupes. Douze semaines après la rééducation fonctionnelle du rachis, on a mesuré dans les deux groupes une amélioration significative du taux de travail et une diminution significative du test de BRUCE modifié. L'index de handicap d'Oswestry s'améliorait de manière significative pour le groupe expérimental uniquement, alors que la distance « doigts-sol » s'améliorait uniquement pour le groupe contrôle. Parmi les 8 échelles du test SF-36, 5 étaient significativement améliorées pour le groupe expérimental et seulement 1 pour le groupe contrôle. Il n'y avait pas de différence entre les groupes.

Conclusion

Après une rééducation fonctionnelle du rachis, le protocole PAPA et le suivi classique ont des effets similaires sur le taux de travail, sur la douleur, sur la condition physique et sur la perception par le patient de ses limitations. Aucune différence significative n'a été démontré entre les 2 groupes. Cependant, l'Oswestry et le SF-36 montrent que les patients du groupe expérimental voyaient une amélioration de leur qualité de vie contrairement aux contrôles. Ceci devrait logiquement conduire à une amélioration de la capacité de travail et donc une diminution des coûts. Ces hypothèses seront examinées dans le cadre du suivi à long terme actuellement en cours.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM